Quelles sont les différences entre SASU et SAS ?

28 février 2022 - Chloé Antony
2252 vues

6 minutes

Votre résolution de l'année, c’est celle-ci : monter votre entreprise et devenir auto-entrepreneur.

Cependant, le monde de l’entrepreneuriat peut être difficile d’accès sans un peu d’aide : SAS, SASU, micro-entreprise, numéro de SIRET, Chambre des commerces, URSSAF…

Une multitude de nouveaux termes que vous devrez maîtriser pour faire de votre future entreprise un succès.

Alors, commençons par LA question que tout jeune entrepreneur se pose : SASU ou SAS ?

SAS et SASU : définitions

Avant d’entrer dans le détail des différences, ressemblances, avantages et inconvénients de chacun de ces types d’entreprise, commençons par définir ce qu’elles sont.

SAS : La société par actions simplifiées

SAS signifie Société par Actions Simplifiées. Cette forme de société a été créée pour pallier le manque de souplesse d’une SARL, dans laquelle il est difficile de faire entrer de nouveaux actionnaires, et d’une société anonyme, peu adaptée pour certaines structures.

Ainsi, la SAS est une SARL simplifiée où vous devez avoir au minimum deux associés.

SASU : une SAS unipersonnelle

Face à elle, vous trouverez sa petite sœur : la SASU, Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle. Comme son nom l’indique, la SASU implique qu’il n’y ait qu’un seul associé dans l’entreprise

Elle dispose de la même souplesse de gestion qu’une SAS, aménagée cependant de par la présence d’un unique associé. 

Vous allez le voir, les deux structures sont très similaires et représentent chacune plusieurs avantages et inconvénients qui seront capitaux lorsque vous devrez faire votre choix.

SAS ou SASU : les ressemblances

Vous l’avez vu, SAS et SASU sont sensiblement identiques, au détail près que l’une doit être créée à deux contrairement à l’autre. En effet, ces deux structures sont similaires sur plusieurs points :

  • Les activités pratiquées

Avec une SAS comme avec une SASU, vous pouvez recouvrir plusieurs types d’activités sans problème :

  1. Artisanale,
  2. Libérale,
  3. Commerciale,
  4. Ou encore agricole.

Ces structures d’entreprises permettent de pouvoir lancer une activité dans n’importe quel secteur facilement.

C’est pourquoi elles facilitent aussi les démarches administratives.

  • Les démarches administratives

En effet, les démarches administratives d’une SASU comme d’une SAS sont relativement simples, et surtout presque identiques. La seule différence avec une SAS est que vous devez prévoir plusieurs associés dans votre structure, et donc rédiger un pacte d’actionnaires.

Pas de panique, nous en parlons juste après. ✌️

Et le tarif ?
Info def
De plus, elles ont sensiblement les mêmes coûts d’adhésion qui sont très peu élevés. On entend souvent le chiffre de 50 centimes par actionnaire, mais ce chiffre ne comprend pas le capital que vous investissez dans l’entreprise : il représente simplement le coût d’adhésion.
  • La nomination d’un président

L’une des similitudes entre les deux structures est la nomination d’un président. Ce président est obligatoire, mais peut être une personne physique ou une personne morale. Par exemple, vous pouvez nommer une SAS comme présidente d’une SASU.

👉 De plus, ce président n’a pas besoin d’être un associé de l’entreprise.

  • La sécurité et la notoriété

Contrairement aux régimes de micro-entrepreneur ou d’EURL, les SAS et SASU vous offrent une meilleure notoriété et une meilleure sécurité.

Tout d’abord, posséder une SAS ou une SASU fait plus sérieux qu’une micro-entreprise ou une EURL.

Des risques minimisés
Info warning
De plus, vos biens personnels sont protégés en cas de faillite de votre boite : vous n’aurez pas à rembourser vos potentielles dettes avec votre patrimoine personnel. En réalité, dans une SAS comme dans une SASU, vous ne risquez que ce que vous investissez comme capital au départ.
  • Le régime fiscal

Enfin, le régime fiscal entre une SAS et une SASU est le même. Elles sont soumises au régime de l’imposition des sociétés. La SASU peut être soumise au régime d’imposition sur le revenu, uniquement sur option.

👉 Le taux d’imposition sur les sociétés varie généralement entre 15% et 25%, dépendant de votre chiffre d’affaires.

Cependant, il existe quelques subtilités qui différencient la SAS de la SASU. Aussi minimes soient-elles, elles peuvent faire pencher votre balance.

SAS ou SASU : les différences

  • Le nombre d’associés

Vous l’avez compris, le nombre d’associés entre une SAS et une SASU est la grande divergence entre ces deux types de structures.

Entreprendre seul ou à plusieurs
Info stepup
Cela permet donc de lancer son entreprise seul pour ceux qui préfèrent commencer en indépendant et ne pas être associé à d’autres personnes, morales ou physiques. Voici donc la première question à se poser lorsque vous devez faire le choix entre une SAS et une SASU : souhaitez-vous entreprendre seul ou à plusieurs ?

Cela implique de gérer seul son activité, ce qui peut être un réel avantage au démarrage pour pouvoir tâter le terrain de l’entrepreneuriat sereinement. Cependant, cela implique également de tout gérer seul, en cas de réussite comme en cas de problème.

  • La prise de décision

Bien sûr, la différence de nombre d’associés implique une différence dans la prise de décision. Dans le cadre d’une SASU, vous êtes seul, toutes les décisions sont donc prises de façon unilatérale.

👉 En revanche, dans une SAS, vous êtes minimum à deux (à savoir que vous pouvez être à bien plus, il n’y a pas de nombre maximum). Ainsi, cela implique que chaque prise de décision soit débattue, discutée et validée par tous les actionnaires de la société. Il vous faudra donc organiser des assemblées générales et réunions afin de parvenir à des accords à chaque décision importante.

👉 Cela peut être indispensable pour une entreprise en développement rapide, mais peut vous faire perdre un temps considérable au début de votre activité.

  • Le pacte d’actionnaires

Et enfin, un grand nombre d’associés implique de partir sur des bases saines, là où la SASU ne comporte qu’un seul associé. C’est pourquoi, dans le cadre d’une SAS, vous devez créer un pacte d’actionnaires.

De par la souplesse qu’offre le statut de SAS, il est important de poser les bases avec le reste de ses associés via un pacte pour ne pas voir de conflits d’intérêts entacher votre business. Cela permet de régir les rapports hiérarchiques entre les différents associés qui participent au capital de l’entreprise.

Récapitulatif entre SAS et SASU

sas-sasu

Passer d’une SASU à une SAS, c’est possible ?

A ce stade, il est logique de se poser une question : est-ce nécessaire de faire un choix entre SAS et SASU ?

Eh bien, en réalité : non.

Plusieurs entrepreneurs commencent par créer seuls une SASU, une société unipersonnelle donc, qu’ils développeront en SAS plus tard, lorsque le développement de leur activité le permettra.

En effet, passer d’une SASU à une SAS permet notamment d’obtenir plus de financements, car vous aurez plus d’actionnaires ; de partager les actions et de faire grandir l’activité à plusieurs.

Le passage de l’une à l’autre est notamment recommandé lorsque vous aurez besoin de financements plus importants et que vous ne souhaitez pas faire de crédit auprès d’une banque. 

De plus, vous bénéficiez d’une expertise nouvelle sur le futur de votre entreprise ce qui, si l’on est bien entouré, est toujours un avantage.

👉 Et, enfin, dans le cas où l’un des actionnaires décède, l’entreprise pourra être léguée à l’autre actionnaire, redevenant ainsi une SASU.

Comment passer de l’un à l’autre ?

Simple comme bonjour
Info stepup
Le plus simplement du monde : en ne faisant rien. En effet, le statut entre ces deux structures ne change pas. Il vous suffit simplement d’ouvrir à un autre associé le capital de votre SASU afin qu’elle devienne une SAS.

Le passage d’une SASU à une SAS requiert tout de même de :

  1. Déclarer le nouveau capital que vous obtenez grâce à votre nouvel associé,
  2. Rédiger un acte de cession des actions, car vous n’êtes plus seul à tout posséder,
  3. Rédiger les différents statuts des associés et un pacte d’actionnaires pour les prises de décisions.

Vous connaissez désormais toutes les subtilités entre SAS et SASU, et vous devriez y voir plus clair pour choisir la structure la plus adaptée…

…Ou bien faire les deux !

Chloé Antony
Content Manager Junior
Petite auvergnate devenue parisienne, mon coeur balance entre chocolatine et pain au chocolat. Je décortique le net pour vous partager le meilleur du contenu autour de la création de site et du web.

Dernière mise à jour : 28 février 2022

Créer un site professionnel

  • 100% français
  • Sans frais cachés
  • Service clients humain