[Guide] : Faire le benchmark d'un site concurrent

501 vues 10 minutes

La question majeure de tous les entrepreneurs est : “Comment faire proliférer davantage encore mon entreprise ?

Et, souvent, il n’y a rien de plus efficace que de regarder les pratiques de ses concurrents ou faire de la veille concurrentielle pour analyser ses faiblesses et s’inspirer d’autres méthodes.

Cette phrase porte un nom : le benchmark.

Pour certains, cela peut s’apparenter à simplement aller voir ailleurs. Pour d’autres, le benchmark ne doit évoquer qu’un concept flou.

Pour éclairer le sujet, nous allons voir en détail comment faire le benchmark d’un site concurrent. 👀

Mais avant...

Qu’est-ce qu’un benchmark ?

Définition du benchmark

Le benchmark n’est ni plus ni moins qu’une technique marketing, consistant à réaliser la veille des pratiques concurrentes pour n’en tirer que le meilleur.

Il ne s’agit pas de s’infiltrer chez la concurrence et de copier simplement les méthodes employées. Le benchmark est avant tout une analyse des concurrents, mais également de soi. 

Analyser son entreprise
Info play
Pour pouvoir tirer le meilleur des stratégies utilisées par la concurrence, il faut comprendre les points d’amélioration au sein de son entreprise.

Le benchmark peut être réalisé sur :

  • un concurrent direct,
  • plusieurs concurrents de votre secteur d’activité,
  • ou bien des sites qui ne sont pas vos concurrents mais qui sont intéressants sur certaines problématiques.

👉 Par exemple, si votre faiblesse est le référencement naturel, vous pouvez utiliser le benchmark pour analyser vos principaux concurrents et comprendre leurs pratiques. 

Pourquoi faire un benchmark ?

Mais ça sert à quoi, le benchmark ?

Le benchmark est utile à toutes les problématiques que vous pouvez possiblement rencontrer.

Du référencement naturel à l’acquisition de nouveaux clients, en passant par la cohésion d’équipe ou le design de votre site, vous pouvez tout “benchmarker” :

  • Vos performances en rapidité de chargement,
  • L’expérience utilisateur de vos visiteurs,
  • La qualité de vos landing pages,
  • L’efficacité de vos boutons d’action,
  • La mise en avant de vos preuves sociales...

En clair,  tout est benchmarkable. Sachez cependant que faire un benchmark efficace peut prendre plusieurs mois et peut être réitéré régulièrement.

Cela vous permet d’être toujours à jour sur les nouvelles tendances du marché, tout en prélevant les bonnes idées chez vos concurrents.

Vous l’avez compris : faire un benchmark est une méthode intéressante et efficace pour améliorer la qualité de son entreprise sur certaines problématiques.

Cependant, pour réaliser un benchmark réellement utile, il faut procéder avec méthode. Surtout lorsqu’il s’agit d’analyser sa concurrence directe !

Faire le benchmark d’un concurrent en 5 étapes

#1 : Analyser son entreprise

Nous l’avons mentionné plus tôt, mais le benchmark découle avant tout d’une problématique liée à votre entreprise.

Commencez votre benchmark en analysant les différents points sur lesquels vous avez encore des faiblesses.

En clair, vous établissez le diagnostic de votre site internet ou votre entreprise à un instant donné.

Vous pouvez piocher dans :

  • Les résultats tirés des analyses et statistiques liées à votre site internet,
  • Les retours clients et les questions fréquemment posées à votre support,
  • Les cartes thermiques mettant en lumière où les visiteurs se dirigent le plus sur vos pages web...

Vous pouvez également vous servir de l’analyse SWOT, pratique marketing vous permettant de cerner vos :

  1. forces
  2. faiblesses
  3. opportunités
  4. menaces

benchmark1.png

Source : marketing-strategie.fr

Enfin, n’hésitez pas à sonder votre équipe en toute transparence et en toute franchise. De manière générale, il est préférable d’effectuer le benchmark en constituant une équipe efficace. Veillez à réunir des collaborateurs provenant de pôles différents ou ayant des approches différentes.

Il y a également un aspect parfois omis du benchmark, pourtant il est essentiel : l’identité de votre site web.

En effet, à la fin de votre benchmark d’un site concurrent, vous parviendrez sûrement à plusieurs conclusions vous permettant d’améliorer votre site web. Cependant, vous vous poserez ces questions :

  • Sont-elles applicables à votre site ?
  • Sont-elles en accord avec votre identité, votre rapport aux visiteurs, ou même votre budget ?

En intégrant l’aspect communicationnel et humain de votre site, votre analyse n’en sera que plus riche !

Pour aborder plus facilement la suite, notez les forces et faiblesses relevées dans un dossier Excel par exemple. Cela vous permettra de comparer facilement votre site à un site web concurrent sur tous les sujets abordés.

#2 : Trouver le site concurrent à comparer

Maintenant, vous arrivez à l’étape déterminante de votre benchmark : trouver le ou les concurrents à comparer à votre site.

Vous avez probablement dégagé une ou plusieurs problématiques à étudier en réalisant l’analyse complète de votre entreprise.

Vous devez donc trouver le concurrent qui vous dépasse sur ces sujets. Il peut être un concurrent direct ou un concurrent plus important du même secteur d’activité.

Pour que le benchmark ne soit pas faussé, vous devez tout de même prendre un concurrent qui vous ressemble en termes de :

  • Modèle économique,
  • Valeurs et messages transmis aux visiteurs,
  • Richesse des services proposés...
Pour aller plus loin
Info stepup
Si vous souhaitez compléter et affiner votre recherche de nouvelles idées pour améliorer votre entreprise, vous pouvez également choisir des sites qui ne sont pas vos concurrents.

Cependant, dans ce cas, essayez de ne pas excéder les cinq sites de comparaison. Au-delà, vous risquez de vous perdre et de réaliser un benchmark trop général.

#3 : Récolter les informations nécessaires sur le concurrent

Place à l’action !

Vous devez désormais réunir les informations nécessaires pour trouver les bonnes idées des autres sur certains sujets.

Pour cela, différentes méthodes s’offrent à vous :

👉 Consulter les avis clients du concurrent,

👉 Regarder ses notes, sur Trustpilot, par exemple,

👉 Jeter un œil à la presse et aux autres sites qui parlent du concurrent,

👉 Consulter les réseaux sociaux liés au site,

👉 Faire une analyse plus technique avec des outils d’analyse de performance...

Par définition, vous ne pouvez pas collaborer avec la concurrence pour comprendre leurs méthodes. D’abord, ils ne vous répondront pas, et il ne s’agit pas de mentir ou de s’infiltrer pour obtenir des réponses.

Utilisez donc toutes les apparitions presses, preuves sociales et avis sur le concurrent mis à votre disposition.

Pour réaliser un travail efficace, vous pouvez fonctionner avec un système de notes.
Il ne s’agit pas de revenir sur les bancs de l’école non plus, mais cela vous donne un indicateur de performances percutant sur un sujet.

Par exemple, si vous prenez la problématique de l’acquisition de trafic sur votre site, vous pouvez subdiviser le sujet en plusieurs catégories :

  1. Communication sur les réseaux sociaux,
  2. Qualité des titres des articles,
  3. Position dans les résultats de recherches Google...

Pour chacune de ces catégories, attribuez une note à votre site, et au concurrent (en étant objectif, cela va de soi). Vous obtenez une moyenne, et vous avez une vision plus fine et précise des points sur lesquels vous pouvez vous inspirer.

Après avoir réalisé ce travail fastidieux, mais fondamental, vous dégagez naturellement les techniques et méthodes employées par votre concurrent.

#4 : Présenter son benchmark à son équipe

Le benchmark n’a d’utilité que s’il est pris en compte et appliqué dans la stratégie globale de votre site internet.

Vous devez donc présenter votre benchmark à votre équipe.
N’hésitez pas à détailler toutes les étapes de réflexion par lesquelles vous êtes passés. Ainsi, chaque membre de votre équipe comprend son rôle dans l’amélioration de votre site web.

Pour présenter au mieux votre benchmark, pensez à utiliser des graphiques et des visuels très clairs pour ne pas perdre votre auditoire.

benchmark2.png

#5 : Établir un plan d’action

Enfin, logiquement, vous devez établir un plan d’action.

Détaillez votre procédure étape par étape avec votre équipe. N’hésitez pas à réaliser des versions tests et des essais sur votre site internet afin de prendre la température.

Prenez en compte les avis
Info def
Au fur et à mesure du déroulé de votre plan d’action, soyez attentifs aux retours et aux résultats pour affiner encore davantage votre stratégie. Cela vous mène à avoir une méthode presque personnalisée et adaptée à votre site, votre entreprise, et votre identité.

Qui sait, vos concurrents feront peut-être le benchmark de votre site dans quelques années en voyant vos résultats !

Vous avez maintenant une méthode claire et détaillée pour réaliser votre futur benchmark.

Créer un site internet

Et, parce que nous ne voulions pas vous laisser sur ça, voici nos astuces pour un benchmark efficace. 👇

Les astuces pour un bon benchmark :

Penser à sa cible

Si le benchmark consiste à piocher les bonnes idées des autres, elles ne doivent pas être simplement appliquées tel quel à votre site.

Pour prendre les bonnes décisions quant à l’ajustement de votre stratégie sur une problématique, gardez toujours en tête votre cible.

👉 Ce sont vos visiteurs et votre audience qui font vivre votre site web. Pour ne pas perdre cette communauté, tout en améliorant votre site, vous devez prendre en compte leurs préférences à chaque étape du benchmark.

D’ailleurs, si les sujets s’y prêtent, n’hésitez pas à les sonder pour connaître leur avis. Ils vous feront sûrement remarquer des éléments dont vous n’aviez pas conscience avant !

Évaluer ses résultats à partir d’objectifs précis

Nous le répétons pour ceux au fond de la salle : le but du benchmark est d’améliorer votre site web.

Pour mesurer votre amélioration et déterminer si ces nouvelles techniques sont réellement efficaces, vous devez vous baser sur des données concrètes.

En établissant des objectifs et en évaluant vos résultats, vous conservez une trace de votre progression.

Pour vous guider dans l’élaboration d’objectifs, vous pouvez utiliser la méthode SMART. Cet acronyme vous permet de créer des objectifs qui soient :

  • spécifiques,
  • mesurables,
  • atteignables,
  • réalistes,
  • et sur une période de temps donnée.

En gardant un œil sur les résultats des objectifs que vous vous fixez, vous pouvez affiner les méthodes de vos concurrents et conserver la motivation de votre équipe dans votre projet.

benchmark3.png

Réitérer souvent un benchmark

Après avoir fait votre premier benchmark d’un site web concurrent, vous constaterez sûrement que c’est un travail relativement fastidieux.

Mauvaise nouvelle : vous devrez le réitérer régulièrement.

Sans que le benchmark ne bouscule complètement vos stratégies tous les six mois, cette pratique vous permet d’être à jour sur les tendances du marché… et peut-être prendre un coup d’avance !

En étant conscient de l’évolution de votre secteur d’activité, vous conservez une certaine lucidité et une vision d’ensemble du terrain sur lequel vous évoluez. Cela vous permet d’anticiper les nouvelles pratiques et, pourquoi pas, en inventer de nouvelles.

Préparez une méthodologie
Info play
Afin de faciliter vos futurs benchmarks, vous pouvez détailler une méthodologie précise de votre façon de procéder. Avec une grille préétablie, la contrainte de temps sera amoindrie et vous pourrez réitérer le travail du benchmark plus régulièrement.

Pour établir des modèles de benchmark, et même vous aider à établir une présentation efficace, vous pouvez...

Utiliser des outils

Il existe une multitude d’outils pour vous guider et vous faciliter la tâche lorsqu’il s’agit de faire un benchmark d’un site concurrent.

  • Pingdom Tools

Pingdom Tools est un comparateur de performance de sites web. Grâce à tous les indicateurs mis en avant, vous pouvez facilement comparer votre site et votre concurrent sur les mêmes aspects.

Vous pouvez notamment comparer la rapidité de chargement de deux sites en renseignant simplement votre URL.

👉 Avec une adresse mail et un mot de passe, vous pouvez commencer la période d’essai de 14 jours en quelques clics, et même bénéficier d’une démo !

benchmark4.png

  • Google Analytics

Vous le connaissez déjà probablement, mais Google Analytics est également un outil puissant pour comparer vos performances avec vos concurrents.

Google Analytics vous donne notamment accès aux comportements des visiteurs sur un site web. Cela vous donne une indication précieuse pour concrétiser votre benchmark.

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre compréhension de Google Analytics et son utilité pour votre site web, nous avons déjà pensé à vous.

benchmark5.png

  • Canva

Vous avez compris l’importance du visuel dans votre présentation de benchmark. Et, Canva est l’outil idéal pour réaliser des graphiques simples, attrayants et efficaces.

 benchmark6.png

  • Prezi

Vous n’avez pas envie que votre équipe s’endorme lors de la présentation de votre benchmark ? Oubliez votre PPT et optez pour Prezi.

benchmark7.png

Avec Prezi, votre présentation devient dynamique et originale. De quoi réaliser une présentation de benchmark à la hauteur du travail que vous avez fourni.

Le benchmark d’un site concurrent n’a pas pour but de copier les pratiques, mais de s’inspirer d’autres méthodes pour affiner sa stratégie sur une problématique précise.

Avec cette méthode et ces conseils, devenez le roi du benchmark ! 📈

Lancez-vous, c'est gratuit !

Elie-Sara Couttet
Editeur
Petite rédactrice de moins de 1m60, aux grandes compétences d'écriture ! Passionnée par le web, je dégaine ma plume pour rédiger des articles plus vite que mon ombre.

Dernière mise à jour : 03 novembre 2021

Quoi de neuf ?
Les dernières mises à jour et nouveautés sur notre outil, après un décryptage poussé auprès de nos développeurs.