Créer site internet facile
Créer son site web pour les nuls
Créez votre propre site Internet
Gratuit, Facile, Rapide
Découvrez SiteW Inscription gratuite

Backlinks, définition et conseils pour faire des liens entrants !

créez site contenu Vous avez créé votre site, vous êtes fier, heureux, satisfait. Vous avez bien raison. Pourtant, il vous reste l’une des tâches les plus importantes et les plus délicates à aborder : améliorer son référencement, pour obtenir le plus de visites possible.  Pour cela, différentes optimisations SEO doivent être mises en place. 

Dans cet article, on a décidé de zoomer sur un aspect pas forcément évident à gérer, mais néanmoins incontournable, pour avoir une vraie visibilité de superstar sur internet : les liens entrants. Vous verrez qu’avec un peu de méthode et de persévérance, vous saurez comment créer des backlinks. Et vous en aurez bientôt disséminé plus que vous ne l’espériez, sur le web.

Backlinking, définition : qu’est ce qu’un lien entrant ?

Les liens entrants (ou backlinks, ou inbound links, ou encore liens retours) d’une page web sont les liens pointant vers cette page.

Le nombre de backlinks est un critère déterminant pour votre référencement. Plus votre taux de liens de qualité sera élevé, plus votre site sera considéré comme populaire par ‘Google and co’ (alias l’ensemble des moteurs de recherche), et donc mieux référencé.

En effet, Google considère (et ça parait plutôt logique) que ce qui fait votre notoriété sur internet, c’est :

  • le fait qu’on parle de vous (ou du moins de votre site)
  • qui parle de vous.

Selon les moteurs de recherche, et, encore une fois ce raisonnement semble plutôt pertinent, si d’illustres sites internet et des blogs de renom vous citent, c’est que vous n’êtes sans doute pas ‘n’importe qui’. Cela signifie que vos contenus ont su convaincre, et faire preuve de qualité, et que vous gagnez très certainement à être connu.

L’importance des backlinks pour le référencement, remonte, si l’on peut dire à la nuit des temps sur le web (ou quasiment ;-) ).

En effet, dès 2004 déjà, Google prend en compte des données nouvelles pour l’indexation des sites, telles que :

  • les dates de création et de mise en ligne,
  • la date du premier lien pointant vers la page,
  • le nombre de liens, en fonction de la date de création, etc.

En procédant à l’analyse des liens, Google joue un peu au détective, et utilise ce paramètre, pour tirer tout un tas de conclusions perspicaces, au sujet des pages web indexées. Par exemple :

  • Une baisse du taux de liens peut indiquer que la page est devenue obsolète ou n’est plus actualisée.
  • La disparition d’un lien peut indiquer que la page a été supprimée ou remplacée par un autre contenu.
  • A l’inverse, une forte augmentation du taux de liens sur une période courte peut signifier que la page bénéficie d’un effet de buzz, ou bien qu’il y a tentative de fraude. 
Alors comment faire pour figurer dans les petits papiers de Google et créer des liens entrants ? 

Bien sûr, il ne s’agit pas seulement de multiplier les liens entrants, gratuitement, pour le seul plaisir se créer des liens. Ce serait trop simple...

Bien sûr, il faut essayer de répandre des backlinks sur le web, mais cela ne signifie pas qu’il faut les disséminer à tout vent, au petit bonheur la chance. Au contraire : il faut trier sur le volet, les sites référents qui auront l’honneur de parler de vous : il faut choisir les meilleurs, les plus renommés, les plus ‘hype’, ceux que les moteurs de recherche préfèrent, ceux qui sont déjà favorisés par Google.

Alors, alors : quelles sont les méthodes les plus efficaces, pour générer des liens entrants de qualité ?

Pour créer de bons backlinks, c’est un peu toujours la même rengaine : commencez, avant toute chose, par aller faire un petit tour chez vos concurrents préférés, pour voir ce qu’il s‘y passe.

Quand il s’agit de marketing, la curiosité n’est jamais un vilain défaut...

Il est toujours intéressant d’observer ses compétiteurs, en particulier les leaders du marché :

  • Comment ont-ils géré leur affaire en termes de backlinking ?
  • Comment ont-ils élaboré leur stratégie de liens : ont-ils beaucoup de backlinks ?
  • Sur quels types de sites ont-ils laissé des liens entrants ? Ont-ils des liens dofollow ou nofollow ? etc.

Vous pourrez, pour vos activités d’espionnage, utiliser des outils seo en ligne comme Semrush, Majestic SEO ou Ahrefs.

La deuxième combine imparable pour s’assurer des backlinks efficaces est la création régulière de contenus au top niveau.

En particulier des infographies, ou encore des vidéos, qui sont parmi les contenus les plus viraux.

La publication en collaboration (avec intervention d’experts sur un sujet spécifique, par exemple) fait également partie des productions de contenus qui se partagent volontiers sur la toile. Là encore, rien de nouveau sous le soleil, direz-vous, mais ça reste quand même, encore et toujours, le meilleur stratagème pour faire parler de soi sur le net.

Enfin, n’hésitez pas à contacter les webmasters qui utilisent vos images, sans avoir demandé votre autorisation.Cela peut être une excellente opportunité pour vous, de faire feu de tout bois, et de leur demander un petit backlink, en échange de vos illustrations.

Petite astuce supplémentaire : il est possible d’utiliser Google Alerts, pour savoir si quelqu’un, quelque part sur le web, parle de vous. Si tel est le cas, ni une ni deux, allez lui demander (si ce n’est déjà fait), d’ajouter un lien vers votre site.

Où et comment positionner ses liens entrants ?

La page dite d’origine est la page sur laquelle vous allez insérer votre lien. Comme déjà dit, vous ne la choisirez pas au hasard.

Elle devra :

  • Avoir une bonne réputation
  • Posséder un bon Page Rank (indice de popularité)
  • Etre populaire sur les réseaux sociaux, et/ou être bien classé par Alexa, et/ou être bien référencé...
  • Traiter d'un sujet en relation avec la page de destination.
  • Ne pas posséder trop de liens sortants.

Pensez aussi à diversifier les sources de vos backlinks : ne multipliez pas trop les liens sous une seule et même forme. Google accorde du crédit à la diversité. Par exemple, essayez de vous créer des backlink dans des commentaires, mais également sur les réseaux sociaux, ou au sein d’articles de blog.

Vous pouvez bien sûr recourir au guest-blogging pour vous créer des liens entrants sur des sites de qualité, dans le même secteur d’activité que le vôtre

Vous pouvez même proposer à des webmasters, de compléter certains de leurs articles publiés : si vous avez des infos inédites à ajouter, à des billets de blog traitant de sujets que vous connaissez sur le bout des doigts. Vous en profiterez bien sûr pour ajouter, au passage, un petit lien vers votre site. Ici aussi, ce sera encore et toujours la même histoire : sélectionnez des sites en rapport avec vos thématiques, et surtout présentant une certaine qualité, bien référencé, et drainant un public-cible qualifié, c’est à dire potentiellement intéressé par votre marque.

Pour placer des backlinks, vous pourrez aussi poster des commentaires ou des posts dans des forums. Faites-le sans abus (ces liens ne doivent pas représenter plus d’un quart du total de vos backlinks), et surtout ne le faites qu’à bon escient, en apportant une valeur ajoutée (expertise, information), sur des sites ayant, encore une fois, un lien avec vos thématiques.

Les annuaires et les sites de bookmarking (Scoop.it, Digg…) sont aussi des pistes à explorer pour générer des liens entrants.

Et puis, bien sûr, promouvez votre site, tout ce que vous ferez en termes de communication, tout ce qui, d’une façon ou d’une autre, ‘rameutera’ du monde sur vos pages, tout ce qui fera parler de vous..., sera bénéfique, à terme, pour la création de backlinks. L’organisation d’un concours peut, par exemple, vous offrir un surcroît de visibilité.

Comment créer un bon lien entrant ?

Le texte du lien (appelé ancre du lien) est primordial pour votre référencement.

Par exemple, les mots Lien ou Cliquez ici, ou tout autre terme générique et pauvre de sens, seront beaucoup moins efficaces en termes de référencement, que des termes spécifiques et précis, en rapport avec le thème de la page de destination. Pour les mêmes raisons, il vaut mieux privilégier les liens-textes que les liens sur des images.

Dans le cas des liens-images, il est nécessaire d’indiquer un texte alternatif (attribut alt), pour optimiser le lien au mieux. Pensez également à varier les ancres de vos liens. En effet, utiliser toujours la même ancre peut paraître suspect à Google, et donc être pénalisé.

Utilisez différents mots-clés synonymes qui vous permettront, de plus, d’exploiter la longue traîne ! 

N’hésitez pas, pour vous aider, à consulter notre guide : Comment rédiger avec des mots clés ?

Les liens de retour doivent être “en dur” (ils ne doivent pas passer par un script de redirection), et ne doivent pas être en nofollow.

Dans ce dernier cas, le lien n’aura pas d’impact sur le référencement. En effet, l’attribut nofollow permet au propriétaire d’un site d’indiquer au moteur de recherche de ne pas suivre ces liens. Ce mode permet aux sites proposant aux visiteurs de participer au contenu (forum, commentaire, réseaux sociaux, etc) de se prémunir des participations dont le but n’est que le placement de backlinks (liens spam).

Cela ne veut pas dire que vous devez négliger ces liens nofollow.

En effet, ceux-ci amènent tout de même du trafic sur votre site, et cela non seulement reste votre principal objectif, mais aura des effets indirects favorables sur votre référencement. On connaît maintenant l’importance des backlinks, comment en générer, où tenter de les placer, pour une stratégie de lien optimisée.

Mais… gare aux abus ! Attention, Google veille...

Depuis l’algorithme Penguin, on ne plaisante plus avec les backlinks.

Il existe des pratiques abusives liées au netlinking (réseau de liens), qu’il convient à tout prix d’éviter, car les moteurs de recherche les punissent sévèrement. Cela peut être l’utilisation de liens cachés, ou l’inscription massive dans des fermes de liens - ou link farms : il s’agit de la création artificielle de sites, contenant des liens se renvoyant les uns aux autres, dans le but de duper les moteurs de recherche. Ces liens sont ignorés par les moteurs de recherche, mais peuvent également conduire au bannissement de votre site.

Plusieurs pistes peuvent être utilisées pour obtenir des backlinks, nous venons d’ailleurs d’en évoquer quelques unes.

Mais prudence ! Google surveille étroitement ce qui se passe sur le web.

Vos liens doivent avoir l’air naturel, et donc apparaître progressivement. Les moteurs de recherche verraient d’un mauvais oeil l’apparition brutale d’une flopée de liens intempestifs. Une pratique courante est l’échange de lien et les partenariats. En contactant des sites connexes traitant du même sujet, le référencement de votre site et du site ami seront améliorés.

Veillez néanmoins à ce que l’échange soit équitable (le nombre et le placement des liens doivent être en rapport avec la popularité des pages). Et encore une fois, n’oubliez pas qu’il vous faut favoriser la création de lien naturel. Pour cela, votre site doit apporter une plus-value, qui amènera d’autres sites à créer des liens.

Pas de secret : c’est l’ajout de contenu exclusif, et l’actualisation régulière de votre contenu qui vous permettra d’augmenter votre nombre de backlinks, et donc d’améliorer votre référencement naturel (SEO), ainsi que la réputation de votre site.

Nous l’avons vu, le référencement est une affaire de fond, sur laquelle il est important de revenir constamment. La création de backlinks en fait pleinement partie, et n’est pas forcément l’aspect le plus facile à aborder.Vous avez maintenant un angle d’approche supplémentaire, pour retrousser vos manches, et vous mettre à la tâche.

Alors, en avant marche ! Semez vos backlinks dans des sites web fertiles, arrosez bien,... et récoltez les fruits de votre succès !

Dernière mise à jour : 23 mars 2020