Backlinks, définition et conseils pour faire des liens entrants !

10099 vues 12 minutes

“Publier.”

Vous venez de publier un article dont vous êtes fier : fouillé, détaillé, qualitatif et unique sur le web.

Cependant…

… Il se perd au fin fond des pages de résultat d’une requête Google.

La raison à cette place peu avantageuse peut résider dans votre stratégie de backlinks, trop imprévisible ou trop peu importante pour vous apporter de réels résultats. En effet, les liens entrants sont souvent créés de façon naturelle et peuvent donc être un paramètre instable dans votre référencement.

Heureusement, il existe une multitude de techniques efficaces et qualitatives pour générer des liens comme un pro.

Mais avant toute chose, revenons aux bases.

Backlinking : définition et intérêt

Qu’est ce qu’un lien entrant ?

Les liens entrants (ou backlinks, ou inbound links, ou encore liens retours) d’une page web sont les liens pointant vers cette page.

Le nombre de backlinks est un critère déterminant pour votre référencement. Et vous souhaitez créer un site bien référencé. Plus votre taux de liens de qualité sera élevé, plus votre site sera considéré comme populaire par Google and friends (bien que Google soit largement dominant sur le marché) et donc mieux référencé.

En effet, Google considère (et ça parait plutôt logique) que ce qui fait votre notoriété sur internet, c’est :

  • Le fait qu’on parle de vous (ou du moins de votre site)

  • La qualité des sources qui parlent de vous.

Selon les moteurs de recherche, et, encore une fois, ce raisonnement semble plutôt pertinent, si d’illustres sites internet et des blogs de renom vous citent, c’est que vous n’êtes sans doute pas ‘n’importe qui’. Cela signifie que vos contenus ont su convaincre, et faire preuve de qualité, et que vous gagnez très certainement à être connu.

Ces liens externes à votre site internet construisent donc votre autorité en tant qu’expert sur un sujet, facteur très important de votre référencement.

Backlinks

L’importance des backlinks pour le référencement remonte à la nuit des temps sur le web (ou presque).

En effet, depuis 2004, Google prend en compte des données nouvelles pour l’indexation des sites, telles que :

  • Les dates de création de site et de mise en ligne,

  • La date du premier lien pointant vers la page,

  • Le nombre de liens, en fonction de la date de création, etc.

En procédant à l’analyse des liens, Google joue un peu au détective, et utilise ce paramètre pour tirer tout un tas de conclusions perspicaces au sujet des pages web indexées. Par exemple :

  • Une baisse du taux de liens peut indiquer que la page est devenue obsolète ou n’est plus actualisée.

  • La disparition d’un lien peut indiquer que la page a été supprimée ou remplacée par un autre contenu.

  • A l’inverse, une forte augmentation du taux de liens sur une période courte peut signifier que la page bénéficie d’un effet de buzz, ou bien qu’il y a tentative de fraude.

Alors comment faire pour figurer dans les petits papiers de Google et créer des liens entrants

Bien sûr, il ne s’agit pas seulement de multiplier les liens entrants gratuitement pour le seul plaisir se créer des liens. Ce serait trop simple...

Au contraire : il faut trier sur le volet les sites référents qui auront l’honneur de parler de vous. Vous devez choisir les plus reconnus, renommés, recommandés et de confiance. Si Google constate que vous avez une stratégie link building qui met en avant la pertinence et la qualité, vous verrez la visibilité et l’autorité de votre site web monter en flèche.

Alors, alors : quelles sont les méthodes les plus efficaces pour générer des liens entrants de qualité ?

Obtenir des backlinks

S’inspirer des experts de son secteur

Pour créer de bons backlinks et apprendre des erreurs des autres, un tour d’inspiration chez les concurrents les plus influents de votre secteur est toujours bon à prendre.

Quand il s’agit de marketing, la curiosité n’est jamais un vilain défaut...

Il est toujours intéressant d’observer ses compétiteurs, en particulier les leaders du marché :

  • Comment ont-ils élaboré leur stratégie de liens ?

  • Ont-ils beaucoup de backlinks par article ?

  • Sur quels types de sites ont-ils laissé des liens entrants ? Ont-ils des liens dofollow ou nofollow ?

  • De quelle façon ancrent-ils leurs liens ?

Bien sûr, vous devriez retrouver des techniques déjà connues dans leur stratégie de liens. Cependant, une erreur ou une excellente idée d’un concurrent peut vous permettre de gagner du temps.

Pour votre recherche d’idées et d’inspiration, n’hésitez pas à dépasser les frontières et jeter un œil sur les blogs anglophones. La plupart sont très poussés en termes de stratégie, notamment Backlinko de Brian Dean. Vous y retrouverez beaucoup de contenu pour optimiser vos backlinks (et pas que !).

Vous pourrez, pour vous faciliter la tâche, utiliser également des outils seo en ligne comme :

  • Semrush,

  • Majestic SEO,

  • Ou Ahrefs.

Proposer du contenu aux experts influents

Revenir à la base du concept de backlink est l’une des meilleures méthodes qualitative et efficace pour enrichir votre stratégie.

Cela peut passer par :

  • Une proposition d’ajout de contenu

Cette technique vieille comme le monde consiste à lire du contenu traitant d’une thématique dont vous êtes spécialiste, et à proposer une composante en plus à son créateur.

En clair : vous avez eu une idée de contenu à ajouter en lisant l’article, et vous en faîtes part au rédacteur afin qu’il l’ajoute et vous cite.

Cependant, cette technique n’est pas appréciée par tous les créateurs de contenus, et peuvent même en rebuter la plupart de répondre à votre mail. Cela peut être, en revanche, une méthode à pratiquer si vous connaissez déjà bien le rédacteur du blog partenaire afin de peaufiner votre stratégie et votre relation avec lui.

Stratégies de backlinks

  • Une collaboration

La publication en collaboration (avec intervention d’experts sur un sujet spécifique, par exemple) fait également partie des productions de contenus qui se partagent volontiers sur la toile.

Vous êtes gagnants-gagnants : vous obtenez du contenu spécifique pour votre blog, et ce blog obtient un lien vers son site. Vous recommandez ainsi une ressource de qualité et spécifique à votre communauté tout en lui démontrant l’expertise de celle-ci.

Là encore, rien de nouveau sous le soleil, direz-vous, mais ça reste quand même, encore et toujours, le meilleur stratagème pour faire parler de soi sur le net.

  • Du guestblogging

Même principe que la collaboration, le guestblogging nécessite qu’un blog accepte votre contenu pour le publier sur son site.

Pour cela, vous devrez fournir davantage d'efforts et créer un article pertinent, expert, professionnel, qui sera la vitrine parfaite de votre blog. Vous obtenez ainsi un lien vers votre site accompagné d’un contenu qualitatif qui donnera envie à la communauté du blog-hôte de parcourir le vôtre.

Créer du contenu partageable

Bien sûr, l’obtention de backlinks passe davantage par la création de contenu qualitatif sur votre blog que par une autre méthode. Mais, pour favoriser la création de liens naturels vers votre site, certains contenus sont plus à même d’être partagés que d’autres.

Mais alors, quels sont les contenus partageables ?

Backlinks et site web

Vous y retrouverez, en particulier les infographies et les vidéos qui sont parmi les contenus les plus viraux. En effet, la vidéo provoque énormément d’engagement, de partage et de trafic. Mais créer du contenu vidéo est chronophage, et parfois peu rentable pour une petite structure.

Ainsi, l’infographie est probablement le contenu le plus efficace. Sur Pinterest, les infographies sont parmi les contenus visuels les plus partagés de par leur esthétique et leur lisibilité.

Si vous n’êtes pas un graphiste dans l’âme, vous pouvez vous tourner vers des contenus spécifiques tels que les articles de statistiques. Adorés des rédacteurs et des lecteurs, ils sont souvent placés en haut des SERP et cités dans la plupart des articles concernant les mêmes thématiques.

Ce type de contenu est, cependant, à réaliser avec beaucoup de rigueur et à actualiser régulièrement.

Et puis, bien sûr, la promotion de votre site sur les réseaux et les plateformes dédiées sera bénéfique, à terme, pour la création de backlinks. L’organisation d’un concours peut, par exemple, vous offrir un surcroît de visibilité.

Réparer les liens cassés

Méthode chronophage mais qui peut porter ses fruits : remplacer les liens morts sur certains blogs par les vôtres.

Encore une fois, cela nécessite de connaître un minimum le détenteur du blog que vous consultez. Mais il peut arriver que, sur certains contenus, des liens cliquables ne soient plus accessibles et affichent une erreur 404.

Si les contenus en question traitent de vos thématiques privilégiées et que vous avez rédigé un article à ce sujet, vous pouvez le proposer au rédacteur du blog afin qu’il remplace son lien. Cela lui permet d’éviter les liens cassés, néfastes pour le référencement, et vous obtenez un nouveau lien.

Créer des backlink

La page dite d’origine est la page sur laquelle vous allez insérer votre lien. Comme déjà dit, vous ne la choisissez pas au hasard.

Elle devra :

  • Avoir une bonne réputation.

  • Posséder un bon Page Rank, c’est-à-dire être le plus haut possible dans les résultats de recherches Google.

  • Être populaire sur les réseaux sociaux, et/ou être bien classé par Alexa, et/ou être bien référencé...

  • Traiter d'un sujet en relation avec la page de destination.

  • Ne pas posséder trop de liens sortants.

Sans respecter ces quelques critères, vos backlinks risquent d’être plus néfastes que bénéfiques pour votre site web.

Ainsi, les méthodes pour générer des liens et construire votre stratégie sont nombreuses…

… Mais exigeantes.

C’est pourquoi il vaut mieux connaître également tous les pièges liés à la création de backlinks pour être efficace, bien référencé, et dans les règles.

Après avoir lu tout ceci, les backlinks peuvent sembler être la solution miracle au référencement.

Malheureusement (ou heureusement), ce n’est pas le cas. Comme toutes les méthodes de référencement, celles-ci doivent être utilisées dans une logique d’optimisation de votre site Internet. En clair : la qualité du contenu doit primer sur le reste.

Ainsi, mieux vaut connaître les pièges à éviter avant de vous lancer dans la création de backlinks.

Et, justement, ils sont tous ici :

Ancrer son lien entrant

Le texte du lien (appelé ancre du lien) est primordial pour votre référencement. Par exemple, les termes générique et pauvre de sens, tels que Lien ou Cliquez ici, seront beaucoup moins efficaces en termes de référencement.

En revanche, des termes spécifiques et précis, en rapport avec le thème de la page de destination, seront davantage valorisés. De plus, pensez à intégrer l’ancre de votre lien au sein de la phrase lorsque cela est possible.

Création backlinks

Pour les mêmes raisons, il vaut mieux privilégier les liens-textes que les liens sur des images.

Dans le cas des liens-images, il est nécessaire d’indiquer un texte alternatif (attribut alt), pour optimiser le lien au mieux. Ces balises alternatives sont spécifiquement destinées à Google afin d’améliorer sa compréhension de votre contenu.

Pensez également à varier les ancres de vos liens. En effet, utiliser toujours la même ancre peut paraître suspect à Google, et donc être pénalisé. Choisissez des mots précis et éclairants quant au contenu vers lequel les utilisateurs vont être redirigés.

Pour aller plus loin
Info stepup
Utilisez différents mots-clés synonymes qui vous permettront, de plus, d’exploiter la longue traîne ! 

Et là, vous ne comprenez plus rien.

Voici quelques définitions pour y voir plus clair :

  • Un lien dit “en dur” est un lien classique, c’est-à-dire un lien utilisant l’URL de la page sur laquelle il renvoie. Tout simplement.

  • Un lien nofollow est un lien que ne doivent pas prendre en compte les moteurs de recherche, et qui ne diffusera pas le PageRank de la page.

Très bien, mais quel est le rapport avec nos backlinks ?

Les liens entrants doivent être “en dur” (ils ne doivent pas passer par un script de redirection), et ne doivent pas être en nofollow. En effet, le mode nofollow permet aux sites proposant aux visiteurs de participer au contenu (forum, commentaire, réseaux sociaux, etc) de se prémunir des participations dont le but n’est que le placement de backlinks (liens spam).

Attention
Info warning
Cela ne veut pas dire que vous devez négliger ces liens nofollow.

En effet, ceux-ci amènent tout de même du trafic sur votre site, et cela non seulement reste votre principal objectif, mais aura des effets indirects favorables sur votre référencement. Il est donc possible d’utiliser cette balise nofollow afin de maîtriser la qualité de son référencement et de ses liens entrants.

Mais n’en abusez pas : Google est intransigeant sur une pratique excessive de cette méthode.

Les règles de l’algorithme Penguin

Depuis l’algorithme Penguin, on ne plaisante plus avec les backlinks.

Google pengouin backlink

En effet, cette mise à jour de l’algorithme de Google punit sévèrement et abaisse considérablement la visibilité des sites web qui multiplient les pratiques abusives d’optimisation du référencement.

Cela peut être : 

  • L’utilisation de liens cachés,

  • Ou l’inscription massive dans des fermes de liens - ou link farms.

Il s’agit de la création artificielle de sites, contenant des liens se renvoyant les uns aux autres dans le but de duper les moteurs de recherche. Ces liens sont ignorés par les moteurs de recherche, mais peuvent également conduire au bannissement de votre site.

L’algorithme Penguin condamne également l’omniprésence d’un même mot-clé sur une page, ou key stuffing, ainsi que la duplication de contenu volontaire.

Plusieurs pistes peuvent être utilisées pour obtenir des backlinks, nous venons d’ailleurs d’en évoquer quelques-unes.

Mais prudence ! Google surveille étroitement ce qui se passe sur le web.

Vos liens doivent avoir l’air naturel, et donc apparaître progressivement. Les moteurs de recherche verraient d’un mauvais œil l’apparition brutale d’une flopée de liens intempestifs. Même dans le cas d’un partenariat avec un autre site internet, veillez à vous mettre d’accord sur le nombre de liens à placer afin de conserver une équité tout en créant un contenu naturel.

Et encore une fois, n’oubliez pas qu’il vous faut favoriser la création de liens naturels. Pour cela, votre site doit apporter une plus-value, qui amènera d’autres sites à créer des liens. Pas de secret : c’est l’ajout de contenu exclusif, et l’actualisation régulière de votre contenu qui vous permettra d’augmenter votre nombre de backlinks, et donc d’améliorer votre référencement naturel (SEO) ainsi que la réputation de votre site.

Backlinks création

Enfin, il est possible que vous possédiez déjà une multitude de backlinks

… Et que vous ne soyez même pas au courant.

En effet, il peut être assez fréquent que l’un de vos contenus soit partagé par des sites, dont certains n’ont pas mentionné la source. En les repérant, vous pouvez contacter les propriétaires des sites concernés pour vous faire créditer de vos contenus.

Ainsi, n’hésitez pas à contacter les webmasters qui utilisent vos images, sans avoir demandé votre autorisation. Cela peut être une excellente opportunité pour vous d’obtenir un backlink en échange de vos illustrations.

Petite astuce supplémentaire : il est possible d’utiliser Google Alerts pour savoir si quelqu’un, quelque part sur le web, parle de vous. Pour chaque alerte, vous pouvez vérifier ce qu’ils disent sur vous et vérifier la présence d’un lien vers votre blog. Si ce n’est pas le cas, allez lui demander d’ajouter un lien vers votre site.

Nous l’avons vu, le référencement est une affaire de fond, sur laquelle il est important de revenir constamment. La création de backlinks en fait pleinement partie, et n’est pas forcément l’aspect le plus facile à aborder.

Vous avez maintenant un angle d’approche supplémentaire pour optimiser votre référencement, tout en étant au fait des bonnes et mauvaises pratiques pour y parvenir. 

Alors, préparez vos backlinks !

Elie-Sara Couttet
Rédactrice de moins d'un mètre soixante, passionnée par le web qui écrit plus vite que son ombre !

Dernière mise à jour : 28 mai 2021

Quoi de neuf ?
Les dernières mises à jour et nouveautés sur notre outil, après un décryptage poussé auprès de nos développeurs.