Créer site internet facile
Créer son site web pour les nuls
🎃 Désactiver le thème

Maitrisez votre taux de rebond !

9 minutes 1242 vues

C’est quoi un bon taux de rebond ?

Comment améliorer son taux de rebond ? Savez-vous ce qu’est le taux de rebond (bounce rate, en anglais) ?

Connaissez-vous celui de votre site ?

Évidemment, vous vous en doutez, ça n'a rien à voir avec un hypothétique match de basket, ni avec une balle rebondissante.

Il s’agit d’un indicateur de performance pour vos pages web !

On a des astuces pour vous : quelques petits conseils qui vous aideront à avoir le meilleur taux de rebond pour votre site.Et on est impatients de vous les partager !

Améliorez votre taux de rebond

Taux de rebond : la définition

Le taux de rebond est avant toute chose un indicateur de qualité, par rapport au contenu de votre site : ce chiffre vous en dira long sur la satisfaction de vos visiteurs. 

Et comme vous êtes sûrement préoccupé par le bien-être de vos utilisateurs, vous serez sans doute préoccupé par votre taux de rebond.

Comme son nom l’indique, le taux de rebond de votre site mesure le nombre de visiteurs qui “rebondissent” sur vos pages ;-) . C’est à dire le pourcentage d'internautes, ayant quitté la première page de votre site, sans en visiter d'autres.

Avant tout, vous devez donc promouvoir votre site, dans le but de faire venir des visiteurs. Par la suite, vous étudierez ceux-ci et analyserez le taux de rebond de votre site internet.

Après avoir quitté votre site, vos visiteurs font leur vie : ils peuvent fermer l’onglet, ou bien leur navigateur. Mais il faut savoir qu’un visiteur restant totalement inactif sur votre page web, pendant plus de 30 minutes est aussi considéré, comme ayant “rebondi”.

Votre taux de rebond peut être mesuré à deux niveaux différents :

  • pour l’ensemble du site web
  • pour chaque page individuellement : cela vous permet de vous pencher en détail sur les pages qui ont un haut taux de rebond, et de mener l’enquête pour essayer de comprendre pourquoi.

Créer un site internet efficace !

Qu'est-ce qu'un bon taux de rebond ?

Dans ce contexte, vous aurez sûrement conclu qu’un bon taux de rebond doit être le plus faible possible. Car plus votre taux de rebond est faible, plus cela signifie que les internautes ont été séduits par votre site et ont eu envie de le découvrir, qu’ils ont voyagé entre les pages.

Cependant, il convient d’emblée d’apporter un bémol à cette affirmation : en fonction de la nature de votre site, ce constat sera à nuancer.

Par exemple, un site e-commerce cherchera à diminuer son taux de rebond au maximum. Le but d’une boutique en ligne étant d’amener les internautes à visiter les pages produits, et à acheter sur le site. Mais attention : si par exemple, vous proposez un lien d’affiliation sur une page, un taux de rebond élevé peut indiquer que les visiteurs ont suivi ce lien. Ce qui est votre but originel. Il faudra dans ce cas, observer le nombre de clics sortants.

En revanche, un site web éditorial qui propose du contenu informatif, peut trouver satisfaisant un taux de rebond élevé, car cela signifie que l’internaute a trouvé l’information qu’il cherchait immédiatement, en visitant la page.

Influence du rich snippet sur le taux de rebond

Le rich snippet, c’est quoi déjà ?

Rich snippet signifie “extrait enrichi” en français : il s’agit, dans les résultats des moteurs de recherche, d’une petite description de la page, typiquement la méta-description, enrichie de quelques lignes concernant des avis-consommateurs, des données diverses, des définitions….

Ces rich snippets permettent souvent à l’internaute d’accéder plus facilement à des pages plus profondes du site, qui correspondent plus précisément à sa recherche. Ce qui peut en conséquence augmenter le taux de rebond du site.

Venons-en à ce qui nous intéresse le plus : comment connaître le taux de rebond de son site ?

Comment vérifier son taux de rebond ?

Vous pouvez connaître le taux de rebond de votre site, en utilisant les outils Google pour votre site ! N’hésitez pas à activer Google Analytics.

Avoir un bon taux de rebond
Vérifiez votre taux de rebond sur Google Analytics (ci-dessus un exemple de taux de rebond haut)

Bounce rate : comment l'interpréter ?

Pour bien analyser son taux de rebond, il faut l’interpréter en fonction du taux de sortie de la page. Il faut bien différencier ces deux indicateurs : le taux de sortie est le simple fait de quitter une page, et le taux de rebond est le fait de quitter le site dès la première page vue.

Le taux de rebond ne suffit pas à lui seul à connaître le degré de satisfaction de vos visiteurs. Il faut pour cela les pister, et observer, tel un détective, attentivement leur comportement.

Par exemple, sur une landing page, vous différenciez un internaute qui aura attentivement lu tout votre argumentaire, puis aura quitté la page, d’un internaute qui n’aura fait que passer brièvement, et sera reparti aussitôt. 

Pourtant ces deux individus seront comptabilisés de la même façon dans le taux de rebond. Donc méfiance !

Le comportement de l’utilisateur devra être analysé dans le détail, à l’aide d’autres indices, pour une interprétation plus précise et plus juste.

Une fois que vous avez croisé tous les indicateurs, et décelé les pages de votre site les moins performantes. Il faut continuer vos recherches, et comprendre ce qui ne va pas. On y va !

Taux de rebond élevé : pour quelles raisons ?

Un mauvais taux de rebond peut être dû à différentes raisons :

  • Un défaut technique : le temps de chargement du site est peut-être trop long, et vos visiteurs s’impatientent, et finissent par fuir, exaspérés.
  • Un problème esthétique : les pages web sont peut-être démodées, pas claires, ou tout simplement pas assez travaillées, en termes de design. Elles n’inspirent pas confiance, et ne satisfont pas l’œil exigeant de l’internaute
  • Un contenu insatisfaisant : l’information sur la page ne correspond pas à la requête du visiteur, et il s’en va, dépité, chercher son bonheur ailleurs.
  • Une expérience-utilisateur médiocre : de la musique qui apparaît de façon impromptue et vous casse les oreilles, des popups qui n'arrêtent pas de surgir, alors qu’on n’en veut pas, des GIFs ou des animations trop nombreux qui vous donnent la nausée, ou qui ralentissent le site…

Tous ces éléments peuvent être rédhibitoires pour l’internaute, et lui donner l’envie de prendre la poudre d’escampette !.

  • Une page mal construite sur le plan marketing : un site web doit être construit, en fonction de ses objectifs. Et il faut travailler la structure de ses pages, pour amener les visiteurs à passer de lien en lien, jusqu’à l'accomplissement final desdits objectifs. 

Pour parvenir à cela, il convient donc de jalonner votre site de boutons, de liens, d’arguments, d’indicateurs visuels... Si certaines pages font immédiatement fuir les visiteurs, c’est peut-être cela qu’il faut revoir.

Optimiser son taux de rebond : qu’est-ce que j’y gagne ?

Pourquoi améliorer son taux de rebond ?

Il y a plusieurs bonnes raisons de chercher à réduire son taux de rebond :

  • Pour offrir une meilleure expérience-utilisateur. Votre taux de rebond est symptomatique et déterminant : il signifie soit que votre site plait à vos visiteurs, soit qu’il leur déplait. 

Dans le premier cas, continuez sur votre lancée ! 

Dans le second, il conviendra sans doute d’apporter quelques modifications / améliorations à votre site !

  • Pour améliorer votre référencement : l’algorithme de Google prend en compte le taux de rebond de votre site dans le calcul de ses résultats. Car comme nous venons de le voir, c’est un bon indicateur de l’échelle de satisfaction de vos visiteurs. 

Voilà au moins deux raisons de travailler dur, pour avoir le meilleur chiffre possible !

Créer un internet efficace !

Comment améliorer son taux de rebond ?

Pour améliorer son bounce rate, on peut travailler sur différents fronts. Repérez vos pages les plus “rebondissantes”, et essayez de comprendre ce qui cloche. 

Voici 6 leviers d’optimisation de votre taux de rebond :

  • Le design : un site au design désuet et peu engageant n'incite pas les internautes à s’attarder. Ici, la solution sera donc de mettre en valeur le contenu.
  • L’ergonomie : c’est une part très importante de l’amélioration du taux de rebond. En effet, il vous faut garder à l’esprit que lorsqu’un internaute arrive sur un site, c’est avec une demande bien spécifique, une question, ou un besoin d’information. 
Votre site doit pouvoir répondre le plus clairement possible et le plus rapidement possible à cette requête. 
C’est pourquoi votre site doit apparaître lisible, clair et qu’il doit être facile d’y naviguer : préférez par exemple un menu principal simple et épuré. 

Comme dit plus haut, la vitesse de chargement a aussi son importance : ne chargez pas trop vos pages en images et limitez la hauteur de défilement.

  • Le référencement : les internautes qui arrivent sur votre site par le biais d’une recherche Google doivent pouvoir trouver une corrélation entre leur requête et votre site.

Les mots-clés que vous utilisez sont donc primordiaux dans ce contexte. Il doit y avoir résonance entre le contenu de votre site et les mots-clés, avec lesquels un internaute arrive sur votre site.

  • La qualité du contenu : cela va de soi, mais plus votre contenu sera accrocheur et séduisant, plus vos visiteurs auront envie d’y rester.
  • Réduire le nombre de liens externes et de publicités. Il est intéressant d’ajouter des liens pertinents, si cela est utile à votre contenu. 
Ayez néanmoins à l’esprit, qu’un visiteur cliquant sur l’un de ces liens quittera de facto votre site.
  • Votre audience-cible : on le répète souvent, un peu comme un vieux disque rayé,  ;-) mais c’est parce que c’est important : il faut bien connaître son public, et s’y adapter. 
Si vos visiteurs arrivent sur un site qui ne sait pas leur parler, ils en repartiront sans doute, sans demander leur reste.

Améliorez votre SEO et votre taux de rebond
Votre taux de rebond a un impact sur votre référencement

Pour résumer notre topo sur le taux de rebond : 

Un taux de rebond élevé n’est pas forcément mauvais signe. Il se peut qu’il soit, au contraire, symptôme d’efficacité : peut-être que vous donnez à l’utilisateur rapidement et précisément ce qu’il cherche.

Pour bien interpréter votre taux de rebond, recoupez-le avec d’autres indicateurs (taux de sortie, de clic, comportement de l’utilisateur).

Faire baisser son taux de rebond, on l’a vu, c’est pas sorcier : une fois que vous avez trouvé la ou les raisons qui font déguerpir vos visiteurs, il ne vous reste plus qu’à oeuvrer (dans le bon sens !). 

Le taux de rebond n’est pas le seul indicateur de fréquentation, de nombreux autres indicateurs vous permettent d’analyser votre site et ses statistiques, pour en savoir plus, venez par ici ! ;)

Quoiqu’il en soit, pas de secret : soyez méthodique et persévérant, et vous aurez forcément des résultats ! 


Dernière mise à jour : 23 mars 2020

Quoi de neuf ?
Les dernières mises à jour et nouveautés sur notre outil, après un décryptage poussé auprès de nos développeurs.