Créez votre propre site Internet
Gratuit, Facile, Rapide
Découvrez SiteW Inscription gratuite

Créer landing page efficace

Le but d’une landing page (ou page d'atterrissage), quand on crée un site professionnel, c’est d’attirer et convaincre les visiteurs.

On va tenter dans cet article, de vous synthétiser les grandes lignes, et aussi de vous donner des astuces inédites, pour que vous puissiez... 

Créer la landing page qui va faire baver d’envie tous vos concurrents. 

Oui, rien que ça… 

Allez, on démarre ! 

Zut, c’est quoi une landing page ?

Une landing page peut se définir par ses objectifs.
 
En construisant votre page d’atterrissage, vous aurez deux préoccupations principales :

  • Optimiser votre taux de conversion ( = transformer vos simples visiteurs, ... en super clients !)

Votre but premier, lorsque vous vous apprêtez à créer une landing page, est de convertir vos visiteurs (généralement une audience ciblée que vous aurez préalablement déterminée), c’est à dire les inciter à effectuer une action spécifique : souscrire un abonnement, utiliser votre service, s’inscrire à votre newsletter, acheter votre produit, télécharger un document, regarder une démo…


  • Améliorer votre référencement ( = renforcer vos relations d’amitié avec Google ;-) )

Eh oui, votre création de landing page pourra aussi jouer favorablement pour le référencement de votre site. En effet, les visiteurs de votre site peuvent provenir de différentes sources : réseaux sociaux, sites référents, publicités Adwords, ou référencement naturel. 

Travailler consciencieusement le SEO de votre page d’atterrissage  vous permettra d’exploiter efficacement les 2 dernières sources de trafic. 

Evidemment, soignez également le design et la rédaction de votre landing page, car vous n’avez que quelques instants pour vous montrer convaincant. Pensez que plus vos visiteurs resteront longtemps sur votre landing page, plus votre taux de rebond sera faible, donc optimisé pour améliorer votre classement sur Google.

Pour compléter cette définition par les objectifs, voyons ce qui différencie une landing page, d’une page d’accueil. Parce que non, comme vous le pressentez, ce n’est pas du tout la même chose !



Différences Page d’accueil / Landing page

Créer une landing page et concevoir une page d’accueil sont deux choses bien distinctes, qui répondent à des besoins différents :

  • Une page d’accueil est destinée à présenter l’entreprise au plus grand nombre, elle s’adresse à tous sans distinction, et elle est de nature informative.
  • La création de landing page est destinée à une audience spécifique, elle est orientée vers le produit ou service, et elle vise à convaincre le visiteur. Votre page d’atterrissage aura donc pour fonction de remplir un objectif bien précis, que vous aurez déterminé à l’avance, et toute la structure et l’argumentation de la page seront pensées en fonction de cela. Votre landing page pourra être conçue pour, par exemple, récolter des coordonnées, promouvoir une offre, proposer un essai gratuit, inviter à un événement, offrir une réduction, ou encore participer à un jeu-concours.

Voilà pour ce qui est de la théorie, passons maintenant à l’essentiel : comment on fait ?



Créer une landing page



Comment faire une landing page efficace ?

Création d’une bonne landing page : les grandes lignes

Lorsque vous vous apprêtez à créer une landing page, voilà ce que vous devez garder gravé dans votre esprit :

  • N’avoir qu’un seul et unique objectif 

Le public est volage (on l’a vu, il vous quittera potentiellement en 8 secondes).

Mais ce n’est pas complètement de sa faute : c’est dû en grande partie au fait qu’il est constamment bombardé par les stimuli et les sollicitations.

Attention donc à ce que votre page d’atterrissage soit exactement  le contraire de cette “surstimulation ambiante” : veillez à ce qu’elle soit épurée et limpide. Focalisez-vous sur un seul objectif, et canalisez bien l’attention du visiteur.

Faire une landing page

  • Attirer l’attention au premier coup d’oeil

Comme on l’a vu en introduction de l’article. Un visiteur lambda a une capacité d’attention, hum … plutôt courte… 

Une landing page efficace doit donc susciter l’intérêt… rapidement. Pour cela, plusieurs règles de base à respecter impérativement :

  • Créer un layout clair et bien équilibré, qui donne une impression générale agréable et harmonieuse. 
  • Adapter le ton et le vocabulaire à l’audience visée

Vous pourrez notamment utiliser des vidéos. Parce que tenez-vous bien : les visiteurs ayant regardé une vidéo sont à 174%, plus susceptibles d’acheter, que ceux qui ne l’ont pas fait ! 

Une vidéo bien ficelée peut donc augmenter le taux de conversion de… pas moins de 80% ! 

Wow ! ça vaut la peine de se pencher sur la question, non ?

  • Utiliser un langage simple et direct

Comme souvent, quand on communique sur le web.

A propos du langage et du copywriting, on va voir tout de suite ce qu’il en est plus précisément. A vos marques (-pages), feu !  ;-)

Déterminer la ligne éditoriale de sa landing page

La ligne éditoriale se définit en fonction des 3 questions suivantes :

  • Que souhaite-t-on dire ?

Vous devez, comme nous venons de le souligner, déterminer les différents avantages de vos produits et services, et en quoi ils vous permettent de vous démarquer de la concurrence. Il se peut que vous souhaitiez mettre en exergue un point fort de votre produit, qui vous semble pouvoir séduire un certain type de consommateurs en particulier. 

 - Ce peut être, éventuellement, la rapidité et la facilité d’utilisation : vous pouvez, dans ce cas, décider de vous adresser aux jeunes actifs, qui sont souvent un peu surmenés. 

 - Ce peut être encore, l’aspect économique (abordable financièrement) de votre service, que vous pouvez alors mettre en avant auprès d’un public étudiant, par exemple.

  • A qui s’adresse-t-on ?

Il est important, comme déjà mentionné ci-dessus, d’adapter le ton et le vocabulaire aux destinataires de votre landing page. 

 - Si vous avez décidé de vous adresser à une audience de trentenaires, jeunes parents devant mêler vie familiale et vie professionnelle, vous pourrez trouver des arguments pragmatiques (rapidité, efficacité, gain de temps), relatifs aux contraintes et besoins liés à la vie quotidienne de ce type de consommateurs (manque de temps, besoin d’organisation...), et utiliser un ton dynamique. 

 - A l’inverse, le public étudiant se verra convaincre par un argumentaire lié au budget, et au niveau du ton, ils seront peut-être plus sensibles à un vocabulaire plus fun et divertissant. 

  • Comment veut-on le dire ?

Essayez de déterminer l’émotion que vous souhaitez susciter chez votre prospect.

 - Avez-vous envie de le faire rêver ? 

 - De le rassurer ? 

 - De créer une forme de connivence avec lui ?

Rédaction d’une page d’atterrissage : quid du copywriting ?

Encore une fois, vous n’avez que quelques secondes pour convaincre : il est donc important, plus que jamais, d’être clair et concis

  • Faites des phrases courtes et employez des verbes d’action.
  • Utilisez le “Vous” pour impliquer votre visiteur. 
  • Privilégiez la voix active à la voix passive 

 - Par exemple, dites “Vous pourrez prendre des photos sous l’eau”, plutôt que “Notre appareil photo peut être utilisé sous l’eau”. 

  • Adapter le ton et le vocabulaire à l’audience visée

Comme nous l’avons vu précédemment, quand vous décidez de faire une landing page, vous vous adressez à un public bien précis. Il convient donc de façonner le texte de la page, en fonction des caractéristiques de cette audience-cible (âge, genre, origine géographique, classe socio-culturelle etc.).

  • Avancer des arguments convaincants

Il faudra principalement se différencier de la concurrence, et susciter l’envie. Déterminez les points forts de votre produit ou service, ce que vous apportez en plus des autres, et mettez-les en valeur de façon attractive.

  • Promouvoir les bénéfices du produit plutôt que ses caractéristiques

De manière générale, il sera préférable de se mettre à la place de l’utilisateur, et, plutôt que de lui parler du produit/service en lui-même, lui montrer les bénéfices qu’il peut en tirer. 

Cela lui permettra tout simplement de se projeter plus facilement en situation de consommation. 

 - Par exemple, si vous vendez un appareil photo waterproof, parlez à votre visiteur de ses vacances au bord de la mer, plutôt que d’exposer longuement tous les détails technologiques d’étanchéité. 

Parce qu’évidemment, le visiteur lui, la technique, il s’en balance un peu. ;-)  Ce qu’il veut surtout, c’est savoir s’il pourra  :

  • avoir de chouettes souvenirs de vacances
  • afficher de belles photos sur Facebook
  • prendre les plus beaux spécimens de poissons en photo, etc.
Créer un site web pour les nuls

  • Utiliser le storytelling 

 - Voyons ensemble un exemple, avec un storytelling particulièrement évocateur :

Dans toute bonne histoire, on sait qu’il faut un héros (votre prospect, ici, Mario Bros), un complice (votre produit, la fleur magique), un adversaire (le problème à résoudre -Bowser), et un but (aller sauver la princesse Peach).

Dans cet exemple, le but de votre landing page sera de démontrer à votre visiteur que s’il consomme votre merveilleux produit, il deviendra une personne formidable munie de supers pouvoirs (ici, Super Mario qui jette des boules de feu), et surtout, surtout : il pourra sauver la princesse Peach (et ils vivront heureux, et auront beaucoup d'enfants).

La page d’atterrissage destinée au public “Mario”, pour lui vendre une “fleur magique”, ne parlera donc pas des caractéristiques de la fleur (couleur, odeur, engrais…), dont vous l’avez compris, notre ami Mario se fiche un petit peu, mais bien des bénéfices magiques qu’il va pouvoir en retirer.

  • Travailler la mise en page

Au niveau de la mise en forme, les informations essentielles doivent sauter aux yeux : placez-les plutôt en haut de page, et variez, par exemple, les tailles de police ou les attributs de caractères, en fonction du message à délivrer.

N’hésitez pas à consulter nos conseils de rédaction web

Déjouer les freins à l’achat en fonction des profils d’acheteurs

Chaque consommateur est différent et agit différemment. 

Eh oui, c’est bien là tout le fun et la complexité du jeu !

Tous vos visiteurs ne se laisseront donc pas convaincre de la même manière.

C’est là qu’il faut la jouer finement.

Du coup, une façon intéressante d’aborder les choses, peut être de s’adresser à vos visiteurs, selon les différents profils d’acheteurs. 

Vous pourrez donc ajouter des éléments de réassurance (témoignages clients, logos de partenaire, labels de sécurité, exemples de réalisations passées, etc.) correspondant à chacun, quel que soit son tempérament.

Les experts Marketing ont recensé 4 profils de consommateurs principaux :

  • L’acheteur compétitif : 

C’est un challenger. Son fonctionnement est structuré, rationnel et rapide.

Ce qui le touche : les concours, les challenges, les arguments qui expliquent pourquoi votre produit est le meilleur….

  • L’acheteur méthodique : 

Ce consommateur est analytique et méfiant. Son fonctionnement est structuré, rationnel et lent.

Ce qui le touche : les détails techniques, les témoignages crédibles, la qualité du service offert...

  • L’acheteur spontané : 

C’est un consommateur impulsif. Son fonctionnement est émotionnel, non-structuré et rapide.

Ce qui le touche : la simplicité, l’urgence, les garanties...

  • L’acheteur humaniste : 

C’est un individu très social. Son fonctionnement est émotionnel, lent et non-structuré.

Ce qui le touche : savoir qui utilise vos produits, les CTA de type “Rejoignez-nous”, “Partagez”, “Connectez-vous”.

Création de landing page : Structure

Composition d’une landing page

Voici un exemple de structure de landing page efficace que l’on retrouve sur beaucoup de sites, du fait de sa grande simplicité et de son efficacité :

Sites web gratuits

Tout d’abord, on remarque, comme souvent sur le web, que les éléments les plus importants sont situés en haut de page, au dessus de la ligne de flottaison.

Voici comment se compose classiquement une page d’atterrissage :

  • Titre 

Le titre de votre landing page doit contenir votre principal mot-clé. 

Il est, avec le bouton d’appel à l’action, le point phare de votre page d’atterrissage. 

Lors de votre création de landing page, ce sont les deux éléments auxquels vous devez consacrer le plus d’attention, de soin et de temps.

  • Call-to-action 

 - Vos boutons d’appel à l’action doivent être bien visibles (contrastants avec le reste de la page), clairs et directs. Utilisez des verbes d’action, ou un petit texte dynamique. N’hésitez pas à consulter notre guide dédié aux calls to action

Vous pouvez aussi utiliser la technique de l’encapsulation, pour mettre en valeur vos CTA : il s’agit d’encadrer votre argumentaire le plus marquant et votre bouton d’appel à l’action, ou de les faire ressortir sur un fond coloré.

Une autre astuce bien utile est d’utiliser des indices directionnels : c’est à dire des éléments visuels, qui vont concourir à diriger le regard de vos visiteurs. Ils peuvent être implicites (regard d’un personnage sur une photo), ou explicites (flèches ou doigt tendu).

  • Slogan ou baseline

C’est la petite phrase incitatrice qui doit “vendre du rêve” à votre visiteur, en quelques secondes seulement. Choisissez-la avec soin. 

  • Argumentaire 

Une bonne façon d’amener un argumentaire efficace peut être de présenter un problème, et d’y répondre avec une solution et un bénéfice

Pensez également à ajouter des témoignages de consommateurs, des chiffres, ou des arguments complémentaires. 

La page est aérée, claire et lisible. Utilisez notamment des espaces vides. On n’y pense pas forcément, mais c’est très important, et surtout super efficace, pour ne pas sur-stimuler l’attention, et attirer et canaliser le regard là ou vous le souhaitez.

La navigation (liens) est très discrète, voire absente, pour bien détacher le bouton d’action, qui doit être trouvé immédiatement.

 

NB : N’hésitez pas à ajouter de l’humain (des “vrais gens” ;-) ) sous forme visuelle (photo d’utilisateur en situation de consommation, par exemple), ou sous la forme de témoignages, c’est ce que l’on appelle la preuve sociale.

Place de la landing page

  • La landing page est séparée du site principal, afin de ne pas égarer le visiteur, et parce qu’elle est spécifiquement adaptée à une campagne.
  • Les liens vers le reste du site seront soit absents de votre landing, soit très discrets, pour que les internautes se concentrent sur l’action que vous avez prévue pour eux, afin d’optimiser votre taux de conversion. D'un autre côté, peu de pages de votre site pointeront vers vos landing pages, car ce sont des pages d’entrée spécialisées, optimisées pour la conversion, conçues en fonction d’un objectif unique et spécifique.



Créer une landing page



Landing page : SEO

En termes de référencement, faire une landing page peut avoir pour but de vous placer, dans les résultats de recherche, sur certaines expressions (mots-clés) spécifiques de votre activité. Notez que cela n’est pas obligatoire : une page d’atterrissage peut être créée pour recevoir le trafic de certains sites partenaires, ou de publicités.

Si votre objectif est qu’elle soit bien placée dans Google, voici nos conseils :

Référencement naturel de votre landing page

  • Si vous voulez créer une landing page bien référencée, pensez à bien travailler les mots clés Identifiez les mots-clés les plus adéquats, utilisez une expression par objectif, et placez-les judicieusement.
  • Utilisez les différents outils SEO

Nom de domaine, URL personnalisée, meta-descriptions, stratégies de liens…

Optimisation de la landing page

  • Une page vivante

Il peut être judicieux, dans l’optique d’actualiser régulièrement votre contenu, pour l’optimisation de votre landing page, d’ajouter les news de votre entreprise sur votre page d’atterrissage, afin de la dynamiser. Cela est à la fois un plus en termes d’informations pour le visiteur, et également un bonus en ce qui concerne le SEO.

  • Un texte structuré

Il est important pour le référencement de votre landing page de bien agencer celle-ci. Le texte de votre page doit comporter une hiérarchie composée de titres (h1, h2…), des paragraphes bien construits, et éventuellement des puces. Les moteurs de recherche considèrent favorablement les pages web bien structurées.

Landing page : inspiration

Pièges à éviter

Pour récapituler, il faut à tout prix éviter de :

  • Avoir plusieurs objectifs : mieux vaut se concentrer sur un seul objectif, afin de ne pas perdre l’internaute. Et, si nécessaire, multiplier les landing pages, en créant une page d’atterrissage par produit ou audience-cible.
  • Parler de soi : on se met toujours à la place du consommateur
  • Rester trop informatif : il faut convaincre le visiteur
  • Utiliser un jargon trop technique : il faut adapter le ton et le vocabulaire à l’audience visée
  • Négliger le texte : il est essentiel de bien choisir ses mots-clés et d’être incitatif

N'hésitez pas à prendre exemple sur les landing pages de marques que vous appréciez !

Vous avez terminé ? On passe à la phase de test !

 Comment tester sa Landing page ?

Il existe deux tests efficaces et faciles à mettre en oeuvre, avec votre équipe ou vos proches :

  • Le test des 5 secondes : demandez à quelques personnes de votre entourage n’ayant aucune idée du sujet de votre page d’atterrissage, de se tenir seulement 5 secondes devant elle, puis de fermer les yeux, et de dire si elles sont capables d’expliquer de quoi ça parle.
Si elles en sont incapables, recommencez tout depuis le début ! ...Courage ! ;-)

  • Le test des 2 mètres : tenez vous à une distance de 2 mètres de votre page d’atterrissage, et voyez si vous arrivez à distinguer le CTA et à déchiffrer le titre.
Si ce n’est pas le cas, quelque chose cloche ! ;-)

 

Et nous en arrivons à la conclusion de cet article !
 
Oh non, déjà ?  ;-)
 
Créer une landing page vous donnera la possibilité de mettre en valeur vos produits ou services, à destination de publics spécifiques, pour vous permettre, à terme, ...de pulvériser vos ventes, pardi ! 
 
Alors, en avant toute ! Internet vous attend de pied ferme. Concevez la meilleure landing page !

Dernière mise à jour : 22 novembre 2019