Créez votre propre site Internet
Gratuit, Facile, Rapide
Découvrez SiteW Inscription gratuite

Le newsjacking, les meilleures exemples de buzz

Cette fois on attaque un concept vraiment intéressant : le newsjacking. Si vous n'aviez pas connaissance du sujet, on fait le tour ensemble ! 

Jouer, détourner l’actualité, en temps réel. Si certains événements peuvent vous sembler éphémères et peu importants pour une marque, ils peuvent se révéler être un gros coup de pouce pour une marque en pleine croissance, ou non.

Opportunité ou réelle stratégie marketing, le newsjacking peut s’avérer très efficace lorsqu’il est bien maîtrisé. Découvrez comment utiliser le newsjacking dans votre stratégie marketing et potentiellement créer le buzz !

Le newsjacking, qu’est ce que c’est ? 

Traduit littéralement comme “détournement de nouvelles”,  le newsjacking est une stratégie marketing utilisée par de plus en plus de marques et entreprises aujourd’hui. 

Il consiste à se servir d’un fait d’actualité et de le détourner à son avantage, afin de lancer une action de communication en rapport avec sa marque ou un de ses produits. Cette méthode est évidemment gratuite puisqu’il s’agit de publier sur les réseaux sociaux, mais peut provoquer une avancée fulgurante et un gros coup de com’ pour les marques. 

Cette technique marketing en temps réel est notamment présente sur Twitter. En effet, c’est ici qu’elle fonctionnera le mieux puisque Twitter est LE réseau social par excellence pour les informations en temps réel.

Le secret du newsjacking c'est le timing.

Si le contenu est publié trop tôt, ou trop tard, il en perd toute sa spontanéité et l’effet surprenant recherché. Il est donc important d’être au courant des actualités et d’en faire bon usage. 

Le newsjacking nécessite d’avoir une bonne culture internet et d’être toujours à l'affût des actualités, même si celles-ci n’ont pas un rapport direct avec le thème que l’on aborde. En effet, certaines actualités deviennent virales et touchent la population au niveau mondial. Ces nouvelles là sont donc intéressantes à tout point de vue. (dans la limite du raisonnable évidemment !) 

Néanmoins, cette méthode peut parfois être délicate à utiliser. Parce que oui, cela peut vous apporter une grande notoriété, mais aussi un gros bad buzz si elle est mal utilisée. Une actualité peut avoir beaucoup à exploiter mais il faut faire attention à la nature de celle-ci. Il y a quelques sujets à éviter en fonction de son audience, ou de la sensibilité du sujet. 

Enfin, le newsjacking ne fonctionne pas seul. Il s’accompagne d’une ligne éditoriale et/ou d'un storytelling marketing bien défini et ne doit pas sortir de celle-ci au risque d’offenser son audience par exemple. Le contenu produit par la marque doit en effet rester en cohérence avec ses valeurs, sa façon de voir les choses et bien entendu sa manière de communiquer. C’est pour cela qu’il s’agit d’une méthode délicate à mettre en place.

Ça passe ou ça casse !

Certaines entreprises ou marques sont déjà réputées pour leur très bonne utilisation de la technique du newsjacking. C’est le cas d’Oasis : des contenus originaux, une ligne éditoriale sur l’humour et le décalé, pile dans leur cible ! 

La marque Oreo avait aussi fait un gros buzz sur un de ces contenus en newsjacking. Un tweet partagé plus de 15 000 fois en seulement quelques minutes ainsi d’une augmentation fulgurante de ces followers : plus de 30 000 followers en quelques jours suite à ce post.

Ce tweet, posté en 2013 lors d’une coupure de courant pendant le Superbowl, a créé le buzz et a apporté énormément de visibilité à la marque. 

Créer son site en ligne

Le newsjacking doit donc provoquer un sentiment d’amusement ou d’étonnement sur l’internaute pour qu’il soit réussi ! 

Les meilleurs exemples d’utilisation de newsjacking

Si vous n’avez toujours pas compris, ou juste parce que vous êtes curieux, voici quelques exemples des meilleures (et des pires !) techniques de newsjacking utilisées ces dernières années : 

Monoprix, la référence française du newsjacking

La marque Monoprix est une des meilleures dans la technique du newsjacking. Elle se sert des plus gros temps forts pour mettre des messages percutants et humoristiques sur leurs packagings. Leur manière décalée d’utiliser les temps forts de l’année sont une véritable valeur ajoutée à la marque. 

Site internet gratuit

Créé son site internet

Le newsjacking par Oasis

En 2018, Oasis rebondit sur le gros succès qu’est Fortnite en détournant une image du jeu vidéo à leur avantage. Des jeux de mots particulièrement bien choisi, un post au ton humoristique dans la continuité de sa ligne éditoriale. Un succès garanti pour la marque.

Créer un site web pour les nuls

Ikea et le newsjacking

Ikea utilise aussi cette méthode pour certains de ces produits. En 2018, le mariage du prince Harry à fait le buzz. Ikea en a donc profité pour un de leurs produits en créant un slogan faisant référence à ce mariage. Une touche d’humour tout en finesse de la part de la marque. 

Comment créer un site gratuit et facile

Le newsjacking vu par les 3Suisses

Certaines marques ont aussi fait quelques erreurs avec cette technique. C’est le cas de 3SUISSES avec une version détournée du logo “Je suis Charlie”, le lendemain de l’attaque. 

Une action qui a fait beaucoup parler d’elle, dans le mauvais sens. Elle a choqué un bon nombre d’internautes, créant un bad buzz considérable.

Comment créer son site internet professionnel gratuitement


Le Newsjakick est-il une pratique pour tous ?

Si le newsjacking est de plus en plus utilisé de nos jours par les grandes marques, il n’en reste pas moins accessible à tous !

Cette méthode peut s’avérer être le lancement d’une petite marque en quelques jours seulement. Il peut permettre de lancer sa notoriété et d’augmenter son nombre de followers de façon fulgurante sur les réseaux sociaux !

Mais il est très utilisé aussi par les grandes marques qui surfent sur la tendance afin de relancer leur communication et leur amener une plus grande visibilité encore.

Les marques peuvent décider d’utiliser cette méthode pour un de leur produit en particulier ou alors pour la marque en général. 

Elles misent également sur leur capital sympathie, qui est susceptible d’augmenter considérablement avec la technique du newsjacking.

En résumé, pour quelles raisons utiliser le newsjacking

  • Produire un coup de com’

  • Accentuer son capital sympathie

  • Chercher à accroître sa notoriété

  • Relancer une communication un peu éteinte

  • Gagner en visibilité

Comme vous le voyez, le newsjacking c’est possible pour tout le monde ! N’ayez pas peur… On vous explique maintenant comment appliquer cette méthode à vos projets !

Le newsjacking, comment faire ?

Maintenant que vous avez compris qu’est ce que le newsjacking, pourquoi l’utilise-t-on et à qui il s’adresse, passons à la pratique !

Évidemment, cette méthode n’est pas sans risques et vous ne saurez jamais comment sera reçu votre contenu. On ne pourra jamais savoir comment sera accueilli le post. Il est quand même possible de faire en sorte de prendre le moins de risques possibles en évitant les plus grosses gaffes de cette stratégie. On vous donne donc quelques conseils utiles pour vous aider à mettre en place cette stratégie de la meilleure manière possible !

Voici donc une liste de choses à faire et à ne surtout pas faire pour réussir au mieux votre newsjacking et étonner votre audience.

Pour faire le buzz avec le newsjacking, je dois :

  • Connaître mon public : il est indispensable de connaître son audience pour savoir comment lui parler, quels sont les sujets à éviter et les limites à se fixer. Vous ne pouvez pas communiquer d’une manière trop familière si vous présentez une offre dans un domaine qui ne s’y prête pas du tout ! Pour adapter votre stratégie à votre audience, il vous est conseillé de créer des personas marketing. Alors regardez, intéressez-vous à votre audience pour vous adapter à celle-ci.

  • Être constamment informé : vous devez être à la pointe des actualités, rester à la page. Eh oui, cette méthode nécessite une veille constante et une réactivité hors-pair. On doit s’informer sur ce qui a déjà été fait, la nature de l’actualité, la véracité de celle-ci et l’engouement potentiel que l’information va pouvoir produire.

  • Faire vérifier mes contenus : réactivité ne rime pas avec précipitation. Alors avant de balancer votre post, pensez à demander des avis autour de vous, et surtout à faire vérifier votre contenu par les personnes au-dessus de vous ! Vous éviterez sûrement la catastrophe !

  • La préparation est mon amie : certains événements méritent un peu de préparation au cas où l’opportunité se présenterait. Renseignez-vous et préparez-vous à réagir en cas de bonne surprise !

  • Utiliser des hashtags : ils seront vos meilleurs amis ! Ces hashtags vous permettront d’apporter visibilité à vos tweets (ou autre post). Ils vous permettront aussi d’être facilement trouvable par un utilisateur qui ne vous connaît pas encore. Bref, les hashtags sont un véritable canal de visibilité !

  • Agir rapidement : le timing est un facteur clé dans le newsjacking. Il est donc nécessaire d’être réactif. Le timing idéal est de réagir quelques temps après l’événement. Avant que les médias et journalistes s’emparent de la nouvelle et que l’information arrive à maturité. On peut ainsi réagir directement et rapidement sur l’actualité, avantage considérable des réseaux sociaux.

  • Choisir le bon format : pour attirer l’oeil, le format doit être adapté. Adapté au réseau social, à la nature de l’actualité et évidemment à son audience. Les formats les plus appréciés par les utilisateurs étant les visuels, GIF, stories… À vous de choisir quel format conviendrait le mieux !

  • Assurer les retombées : il est important d’assurer le “après post”. C’est-à-dire être réactif aux réponses qui peuvent être données après la publication. Qu’elles soient positives ou négatives, les réponses sont très importantes et doivent être prises en compte.

  • En cas d’erreur, assumer mes actes et m’excuser : bien sûr, on ne vous le souhaite pas… Mais si un jour, votre post génère un engouement négatif et se rapproche du bad buzz, il faut réagir, et vite ! Alors ravalez votre fierté et excusez-vous auprès de votre audience le plus rapidement possible pour éviter le bad buzz !

Pour un newsjacking réussi, je ne ferais pas : 

  • Forcer l’actualité : il est inutile de forcer une actualité et de rebondir sur tout et n’importe quoi. Attendre l’opportunité parfaite est plus stratégique afin de surprendre et étonner les internautes.

  • Trop planifier mes contenus : c’est une erreur considérable dans la méthode du newsjacking. Le fait de planifier trop à l’avance un contenu peut retirer tout l’aspect surprenant et spontané du post. Il est préférable d’essayer de voir plus loin et de préparer sans trop aller dans le détail.

  • Choisir un sujet sensible : il faut faire très attention au sujet que l’on décide d’aborder avec le newsjacking. En effet, certains sujets sont à éviter afin de ne pas offenser le public. Par exemple, les actualités négatives, sensibles, dramatiques… Ou encore l’ironie est à utiliser avec beaucoup de précaution car elle peut être très mal prise par un bon nombre de personnes.

  • Faire de la récupération : il est aussi déconseillé de récupérer d’anciens sujets afin d’appliquer le newsjacking. L’effet de surprise disparaît complètement puisqu’une marque aura déjà utilisé cette technique. Il faut être innovant et surprenant pour créer quelque chose de nouveau.

Conclusion simple, le newsjacking c’est un peu risqué, mais ça peut vous propulser vers le haut ! 

Dernière mise à jour : 23 mars 2020