Comment créer une newsletter qui déchire ?

12 minutes 2226 vues

28,5%.

C’est le pourcentage de retour sur investissement d’une stratégie d’email marketing.

Pour ceux qui plissent encore les yeux, sachez que l’emailing est 40x plus efficace que les réseaux sociaux pour l’acquisition de trafic.

En clair : une campagne d’emailing est essentielle et économique pour booster votre site internet et votre business.

Mais, suffit-il d'avoir une adresse mail pro et d’envoyer des emails sans faute d’orthographe tous les jours de la semaine à 9h ?

Vous vous doutez que la réponse est non, mais ne cherchez pas plus loin : voici les bonnes pratiques d’emailing à suivre pour adopter la meilleure stratégie à adopter après la création de votre site internet professionnel.

Emailing vs Newsletter : quelles différences ?

Car oui, ce n’est pas la même chose ! 🚀

Une campagne emailing est un envoi de mails groupé, ponctuel, qui met en avant un produit ou service, ou une promotion particulière. A l’inverse, une newsletter, ou lettre d’informations, permet, comme son nom l’indique, d’informer vos abonnés et de leur fournir un contenu de qualité de façon régulière. Cette dernière fonctionne comme un journal d’actualités et d’inspirations spécialement conçu par vos équipes pour eux.

De plus, emailing et newsletter n’ont pas le même objectif final :

  • L’emailing a un objectif d’interaction avec votre site web, comme une vente ou une prise de rendez-vous ;

  • La newsletter a un but davantage informatif et relationnel pour créer un lien de confiance avec vos visiteurs.

Il est, en revanche, totalement possible d’utiliser les deux dans votre stratégie pour tirer profit du maximum de votre email marketing.

En réalité, il est plutôt conseillé d’associer les deux…

… Mais il ne faut surtout pas les mélanger.

Un emailing trop informatif ou une newsletter trop commerciale augmentent le taux de désabonnement des inscrits à vos campagnes. Il vous faut donc avoir un modèle précis pour les newsletters, un autre pour l’emailing, et alterner entre l’un et l’autre selon les situations et les cas de figure.

Pour éclaircir un peu le sujet et aboutir à la meilleure stratégie, nous allons passer en revue les bonnes pratiques emailing pour booster votre site internet et votre business.

Le B-A-BA de l’emailing

Les bonnes pratiques emailing sont essentielles à connaître pour l’acquisition de trafic sur votre site, et de clients.

Bien qu’il existe des particularités spécifiques à l’email automatique, l’email de relance ou la newsletter, les fondements restent les mêmes. La première chose à savoir est d'utiliser une adresse mail professionnelle.

Segmenter votre liste de contacts

La base d’une campagne emailing efficace donc est un fichier de contacts fourni, mais surtout, bien ciblé. 

En effet, imaginez que vous envoyez un email de découverte de votre site internet… à un utilisateur qui vous suit depuis plusieurs mois déjà ?

Vous ne suscitez pas son intérêt, et risquez même de le voir se désabonner pour manque de prise en compte de son ancienneté. Ainsi, lorsque vous récoltez les adresses mails de vos clients et visiteurs, placez-les directement dans des catégories prédéfinies.

Celles-ci peuvent être :

  • Les nouveaux arrivants,

  • Les visiteurs réguliers,

  • Ceux qui contribuent à votre site avec un abonnement payant,

  • Les visiteurs qui n’ouvrent plus vos mails depuis quelque temps...

Selon la configuration de votre site internet et de votre business, créer des catégories pertinentes sera la base de votre stratégie d’emailing.

💡 SiteW vous permet de segmenter votre base de contacts, et donc de cibler précisément vos envois de mails. Pour récolter les adresses des visiteurs, vous pouvez ajouter un formulaire de contact ou un fil de commentaires facilement !

Porter son attention sur l’apparence de vos emails

306,4 milliards. C’est le nombre d’emails envoyés et reçus par jour en 2020 dans le monde.

Même ramené à l’échelle de la boîte mail de vos visiteurs, vous comprenez que les mails s’accumulent dans les messageries. Pour ne pas passer en “non-lu”, il vous faut vous démarquer sur l’apparence de vos mails.

En effet, le visuel des mails dans la messagerie est primordial pour améliorer votre taux d’ouverture emailing. Le titre de votre email est vraiment l’élément clé de votre taux d’ouverture et est une pratique d’emailing fondamentale.

Objet mail

L'œil de votre destinataire scanne la ligne d’objet en quelques secondes, et il décide, en conséquence, s’il va ouvrir ou supprimer le message. Vos titres doivent donc idéalement se révéler courts et concis (entre 50 et 100 signes environ).

La taille de l’objet est particulièrement importante : il pourrait se trouver tronqué selon les boîtes mail ou la taille des écrans.

Mais, surtout, vos objets d’emails doivent être accrocheurs et faire appel aux émotions. N’hésitez donc pas à employer :

👉 de l’humour,

👉 du mystère,

👉 de la sensation d’urgence...

Pour connaître les bonnes pratiques pour améliorer votre taux d’ouverture, vous pouvez consulter tous nos conseils en emailing pour approfondir votre stratégie.

Soyez transparents avec votre audience

Vous avez sûrement déjà été dans le cas d’un site internet ou d’une entreprise qui a manqué d’honnêteté envers vous…

… Et vous n’y retournerez plus, malgré la qualité des services ou produits.

L’honnêteté et la transparence sont les bases de toutes les bonnes pratiques emailing.

Il est donc important de construire une relation de confiance avec vos destinataires :

  • Pensez tout d’abord à vous conformer au RGPD, concernant la collecte de données personnelles.

  • Veillez notamment à rappeler la procédure de désabonnement, dans chacun de vos mails.

  • Identifiez-vous clairement : en déclinant votre identité personnellement, et évitez les adresses électroniques “noreply”, ou du type contact@monentreprise.com.

💡 Notez que nous vous permettons de personnaliser le nom de l’expéditeur, et de créer des adresses mails professionnelles pour suivre les meilleures pratiques en termes d’’emailing.

Être responsive

Avoir un design adapté est l’une des bases du webdesign et de la création de site, et c’est également une pratique d’emailing à côté de laquelle il ne faut pas passer.

Aujourd'hui, plus de 50 % de vos destinataires ouvriront leur courrier électronique sur leur appareil mobile.

Il est donc devenu incontournable de créer des campagnes d’emailing qui s’adaptent parfaitement à l’affichage sur smartphones et tablettes.

Pour cela, pensez toujours à vérifier l’affichage de votre email sur les appareils dont vous disposez, et à choisir une solution de création qui optimise l’ergonomie de vos mails sur tous les écrans.

Responsive mail

👉 Notre solution de création de site, SiteW, vous propose un outil emailing, permettant de créer des messages totalement responsive.

Être au bon endroit, au bon moment

La question fondamentale lorsque l’on met en place une stratégie d’emailing que l’on souhaite efficace est : 

“Quand est-ce que l’on envoie nos mails ?”

Parmi les bonnes pratiques d’emailing, la question du timing a toute sa place. Et, au risque de vous décevoir, l’heure et le jour parfait n’existent pas réellement.

Pour déterminer la meilleure fréquence d’envoi, ainsi que le meilleur moment, vous devez vous pencher sur ces quelques paramètres :

  • Envoyez-vous vos emails à des particuliers, ou des professionnels ?

  • Dans quelle partie du monde, avec quel fuseau horaire, envoyez-vous vos emails ?

  • Quels événements souhaitez-vous absolument mettre en avant ?

  • Comment rester régulier sans inonder les abonnés ?

Le tout est de ne pas surcharger les utilisateurs d’emails, afin qu’ils ne se désabonnent pas de votre liste de contacts.

Il est généralement préférable d’envoyer ses emails en fin de matinée, une fois les mails traités pour apparaître dans une messagerie presque vide, ou en fin d’après-midi. Votre fréquence d’envoi peut, quant à elle, rester relativement variable selon les périodes de l’année et les événements liés à votre business.

💡 Évitez de chercher la meilleure fréquence et horaire d’envoi sur Google. Vous ne serez sûrement pas le/la seul(e) à y avoir pensé, et à envoyer ses mails au même moment, ce qui serait tout à fait contre-productif pour vous.

Éviter de tomber dans les spams

Certains mots, appelés spam words, conduiront directement vos messages dans les spams.

Les opérateurs mail font la chasse aux indésirables grâce à des filtres. Il est conseillé de se renseigner sur les mots déclencheurs, et bien évidemment, d’éviter de les utiliser. Contournez les filtres, en ayant recours à des synonymes et en conservant de la transparence et de l’honnêteté.

Personnalisez votre propos

Si l’utilisateur voit son nom, ou un sujet qui l’intéresse profondément, dans sa messagerie, sa curiosité sera nécessairement piquée. (Chouette ! 🙌)

Pour cela, vous pouvez inclure des balises variables dans l’objet de votre email, et analyser ce qu’il consomme le plus sur votre site.

Par exemple, vous pouvez vous inspirer des emails de Quora. La plateforme de questions-réponses envoie des mails avec un contenu attrayant, qui est généralement en lien avec les anciennes lectures de l’utilisateur.

Objet de mail

En termes de ton, pensez que chaque destinataire est un individu unique, et apprécie d’être considéré comme tel. Appelez-le par son prénom, adaptez votre message, en fonction de votre cible, et de ses intérêts personnels, et adressez-vous à vos interlocuteurs, avec des mots simples et usuels (pas de jargon technique, ou de vocabulaire trop formel), de sorte à créer une connivence.

💡 L’ajout d’un post scriptum peut constituer une astuce de rédaction intéressante, en ce qu’il vous permet, tout en accentuant l’impression d’intimité avec votre lecteur, de mettre en valeur un point important de votre message.

Exemple de mail

Hiérarchisez l’information

Les éléments les plus importants devront se situer en début de mail.

En effet, certains de vos destinataires ne liront que les premières lignes de votre message. Il convient donc d'être clair, précis, bref, et de placer l’essentiel de ce que vous souhaitez communiquer dès le commencement du mail.

Trouvez le juste équilibre entre images et textes, et choisissez des illustrations en relation avec votre message. Les images ne doivent pas obscurcir votre propos, ou simplement combler les vides. Faites-en sorte que les éléments graphiques guident l’œil vers un bouton, une information, ou un lien.

Mail petit bateau

Pensez aussi à recourir au storytelling, soit la création d’une trame narrative. Si celle-ci est distillée entre l’objet, le pre-header, et le contenu, cette technique est généralement efficace pour amener le destinataire à la lecture ou à l’interaction.

Utiliser les boutons d’appel-à-l’action

Les boutons d’appel à l’action, ou CTA, sont les boutons cliquables permettant au lecteur de votre email d’interagir avec votre site, et réaliser l’action prévue.

Par exemple, si vous envoyez un email pour une offre, votre but est que le lecteur clique sur le bouton menant à la page de l’offre sur votre site web.

Insérez donc des boutons-liens dans vos emails afin d’inciter vos lecteurs à l'action.

Vos boutons devront être mis en avant grâce à :

  • leur placement,

  • l’utilisation de couleurs qui détonnent,

  • des mots percutants.

Ils pourront consister en des liens d’achat, ou bien renvoyer vers des pages de votre site.

Pour créer des call-to-action efficaces, veillez à respecter ces quelques pratiques :

  • Utiliser des verbes d’action. Un “Je découvre” sera toujours plus efficace qu’un “En savoir plus”.

CTA

  • Placer les CTA avec parcimonie. Selon l’objectif de votre email, il se peut qu’un seul bouton cliquable suffise !

  • Ne les placez pas sur des photos. Certains utilisateurs bloquent les images dans les emails, et si votre bouton est sur un fond de photo, il se peut qu’il soit invisible une fois dans la messagerie de votre audience.

Tester pour trouver ses propres pratiques emailing

Il n’y a qu’en forgeant que l’on devient forgeron. 

Et si cette expression semble désuète, elle s’applique parfaitement aux bonnes pratiques emailing. 

Vous pouvez procéder à ce que l’on appelle des A/B tests. Ils vous seront utiles pour déterminer quelle est l’option la plus efficace entre deux alternatives. Par exemple, vous pouvez réaliser des A/B tests de comparaison entre deux lignes d’objet différentes, ou deux contenus distincts.

Il existe plusieurs outils pour réaliser des A/B tests qualitatifs :

  • Oracle Maxymiser,

  • A/B Tasty,

  • Notre outil SiteW, qui vous donne aussi la possibilité de tester vos envois d’emails ! 

L’étude des données liées à l’émission de votre campagne d’emailing est primordiale.

Grâce à elles, vous saurez ce qui a plu et déplu à votre public-cible. Pour améliorer en conséquence vos prochains envois, pensez à observer :

👉 vos taux de délivrabilité,

👉 d’ouverture,

👉 de conversion et de clic.

Vous connaissez maintenant les bonnes pratiques d’emailing à respecter pour une stratégie marketing irréprochable.

Mais, existe-t-il quelques astuces spécifiques aux types d’emails envoyés ?

Pratiques emailing

Les meilleures pratiques emailing en fonction de vos envois

La réponse est oui ! (Youpi ! ✌️)

Vous vous imaginez bien qu’il existe certains codes liés à la newsletter, à l’email promotionnel, à l’email automatique… 

Et nous allons voir ces quelques dernières astuces ensemble !

Les pratiques emailing pour signaler des offres

Le cas de l’email promotionnel est toujours assez délicat. En effet, ils sont souvent perçus comme des publicités indésirables par les utilisateurs, et tombent régulièrement dans la catégorie “spams”.

Pour favoriser l'engouement autour d’un email promotionnel plus facilement, utilisez ces quelques astuces :

  • Proposez de l’exclusivité

Un email promotionnel qui donne l’exclusivité sur un produit avant tout le monde, ou un code promo personnalisé, est tout de suite plus attrayant pour le consommateur.

Vous pouvez donc attiser le sentiment d’urgence en proposant une exclusivité limitée dans le temps. Vous donnez ainsi une réelle valeur commerciale à votre email.

  • Soyez sobres

Les utilisateurs sont bombardés - c’est le cas de le dire ! - d’emails promotionnels à longueur de journée.

Et, généralement, cette omniprésence de la publicité sur Internet décourage les consommateurs d’ouvrir les emails, même les plus intéressants.

Pour contrecarrer cette tendance, soyez sobres, simples, et efficaces. Surveillez votre usage des hyperboles et des superlatifs, et concentrez-vous sur une seule offre pour ne pas perdre le lecteur.

Ce qui nous amène au dernier point...

  • Utilisez un seul bouton d’appel à l’action

Dans ce cas, un seul bouton cliquable est amplement suffisant. En ne vous concentrant que sur une seule information à transmettre, vous allez droit au but avec un bouton unique.

Le consommateur a donc accès à une information limpide et transparente, qu’il peut choisir d’approfondir ou non en cliquant sur le bouton.

Emails automatiques : les bonnes pratiques

Les emails automatiques sont généralement au cœur de votre stratégie d’emailing. Ils vous permettent d’interagir avec l’utilisateur facilement.

Pour que vos emails automatiques ne terminent pas immédiatement dans les indésirables, vous devez :

  • Les déclencher à des moments précis

Les emails automatiques doivent être prévus à des moments charnières de la relation entre vous et l’internaute. Par exemple, vous pouvez prévoir des emails automatiques pour :

👉 au moment de l’inscription,

👉 pour relancer un panier abandonné,

👉 suite à un achat ou une expérience avec l’entreprise,

👉 pour confirmer un rendez-vous.

Mails types

  • Ne pas en abuser

En effet, les emails automatiques font généralement fuir les utilisateurs très rapidement. De plus, certaines messageries comme Gmail proposent à l’utilisateur de se désabonner d’une liste d’envoi s’il n’interagit pas suffisamment avec les messages reçus.

Veillez donc à utiliser les emails automatiques uniquement lorsque cela vous semble utile pour votre audience.

Les bonnes pratiques emailing pour votre newsletter

La newsletter est généralement le format d’email le plus apprécié par les utilisateurs.

En effet, elle n’a pas une vocation commerciale, et est généralement un partage de contenus et de sources intéressantes qui créent du lien avec l’audience.

En plus des bases des bonnes pratiques emailing que nous avons vu précédemment, vous pouvez optimiser encore davantage votre newsletter avec ces conseils :

  • Mettre en avant les bons arguments pour s’inscrire :

Pour donner envie aux visiteurs de votre site de s’inscrire à votre newsletter, donnez-leur les bons arguments ! Personne n’a envie de recevoir encore plus de spams.

En revanche, des astuces futées et des conseils d’experts dans un domaine qui leur plaît peuvent susciter leur intérêt. Par exemple, si vous êtes intéressés par la création de site internet et par toutes les thématiques du web, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter de SiteW !

  • Jouer sur le visuel :

Une newsletter doit être considérée comme un petit journal, ou un billet de vos meilleures inspirations du moment.

Pour rendre votre newsletter plus attrayante qu’une simple suite de listes à puces, vous devez jouer sur le visuel. Insérez des éléments graphiques : images, vidéos, GIFs et éléments visuels.

Essayez de faire en sorte de respecter l’identité de votre marque ! Vos mails font partie intégrante de votre stratégie de communication, et ils doivent être cohérents graphiquement avec les autres supports utilisés par votre entreprise.

De plus, les iconographies et émojis vous permettent de mettre subtilement en valeur vos boutons cliquables ou les informations primordiales.

Sommaire mail SiteW

  • Montrer les contenus d’autres plateformes :

Une newsletter efficace est une newsletter qui n’est pas complètement autocentrée.

Votre newsletter doit mettre en avant à la fois du contenu que vous avez réalisé, mais aussi celui d’autres plateformes qui pourraient les intéresser. Votre audience verra en votre une newsletter une ressource de contenus divers et sélectionnés avec soin, et leur permettra de comprendre votre univers et vos inspirations.

  • Être prêt à répondre et écouter sa communauté :

Essayez d’être attentif aux questions récurrentes, ou aux demandes qui reviennent régulièrement au sein de votre clientèle. Votre newsletter sera d’autant plus appréciée si elle répond aux attentes de votre public-cible.

Une fois votre newsletter envoyée, le travail n’est pas terminé, loin de là !

Soyez toujours prêt à répondre si l’un de vos destinataires vous contacte. Obtenir une réaction après l’envoi d’un mail est une opportunité à saisir : cela démontre l’intérêt de votre client ou prospect, et peut potentiellement déboucher sur une vente.

Montrez-vous réactif, disponible, et prêt à répondre aux questions ou aux demandes de renseignements éventuelles.

Vous connaissez désormais toutes les bonnes pratiques emailing en vigueur. Vous avez toutes les clés pour faire fructifier cette stratégie marketing gratuite et super efficace ! 🚀

Elie-Sara Couttet
Rédactrice de moins d'un mètre soixante, passionnée par le web qui écrit plus vite que son ombre !

Dernière mise à jour : 23 mars 2021

Quoi de neuf ?
Les dernières mises à jour et nouveautés sur notre outil, après un décryptage poussé auprès de nos développeurs.