13 conseils actionnables pour créer un site performant !

12 minutes 1493 vues

 

Dans la création de site web, il y a deux camps :

👉 Ceux qui foncent sur l’éditeur de leur choix pour mettre leur site en ligne,

👉 Ceux qui réfléchissent à toutes les éventualités possibles avec l’appréhension de se lancer,

Et les deux ont raison !

Pour créer un site, il faut se préparer en amont pour se lancer efficacement après.

Quelle que soit l’équipe à laquelle vous appartenez, voici nos 13 conseils clés pour mener à bien l’avant et le pendant de son projet de création de site.

Les conseils essentiels avant de créer son site

1 : Définir ses objectifs et sa cible précisément

Pour bien démarrer sa création de site, il faut absolument définir ses objectifs et sa cible.

Pourquoi ?

Parce que vous pourrez vous y référer tout au long du processus de création pour faire pencher la balance vers une décision ou une autre, et qu’ils vous guident dans l’évolution de votre site également.

En clair, définir ces paramètres vous fait gagner un temps précieux.

L’objectif du site, c’est le but que vous souhaitez atteindre en le créant.

Définissez des objectifs SMART :

  • Spécifiques : déterminez exactement quel objectif vous souhaitez atteindre.

  • Mesurables : veillez à ce que cet objectif puisse être quantifié afin d’observer une évolution et motiver son équipe.

  • Atteignables : visez haut, mais ne visez pas la lune. Avoir des objectifs atteignables permet aussi d’améliorer sa confiance et d’avancer plus vite.

  • Réalistes : il n’y a pas de sens à se fixer un but bien trop éloigné des performances de votre site internet.

  • Temporels : pour pouvoir valider ou non l’exécution de ces objectifs, il vous faut leur donner une durée.

Selon le type de site que vous envisagez de créer, vos objectifs vont varier.

Pour un site d’e-commerce, il est logique qu’un des buts principaux soit l’acquisition de clients et l’augmentation du chiffre d'affaires.

Pour un site portfolio, il est aussi question de ces objectifs, mais le but du site internet est avant tout de montrer son travail aux clients.

En parallèle de vos objectifs, il vous faut définir la cible que vous visez. Une cible mal définie peut mener à une absence totale de trafic sur votre site web.

La méthode la plus efficace pour comprendre sa cible d’un point de vue humain et marketing est de créer des personas.

Créez le profil-type du visiteur de votre site web : sa tranche d’âge, son milieu social, ses incertitudes et ses envies, son mode de vie et de consommation. Vous pouvez demander à votre entourage qui correspond à cette cible leurs habitudes afin de créer un (ou plusieurs) persona riche et complet.

Tout cela vous aide à déterminer l’angle de votre site, le ton que vous emploierez, et même votre visuel.

2 : Avoir son nom de domaine (même s’il n’est plus disponible)

Lorsque vous passerez à l’étape de création de votre site web, il vous faudra investir dans votre nom de domaine.

Pensez que votre nom de domaine sera visible partout, dans vos URL et vos adresses mails.

Il doit donc être représentatif, mémorisable, et surtout unique.

  • Où acheter son nom de domaine ? 

Tout d’abord, avant d’acheter son nom de domaine, vous devez vérifier sa disponibilité. La plupart des créateurs de site web vous permettent de vérifier la validité de votre nom de domaine, et de l’acheter immédiatement.

À vous de jouer
Info play
Avec SiteW, lorsque vous créez votre site, vous pouvez réserver votre nom de domaine gratuitement si vous êtes en formule payante, ou l’acheter pour 2,39€/mois en formule Découverte.

Les prix des noms de domaine peuvent varier selon les sites et l’extension que vous choisissez : ils peuvent aller jusqu’à une trentaine d’euros par an.

Si vous achetez votre nom de domaine sans passer par un créateur de site internet, comparez les prix des différentes plateformes.

  • Les caractéristiques du nom de domaine 

Le nom de domaine est à ne pas confondre avec le nom d’entreprise, ou le nom de marque. Le nom de domaine n’a de valeur que sur internet.

Il est recommandé de ne pas excéder les 53 caractères pour un nom de domaine afin d’être compatible avec tous les navigateurs.

De plus, il ne doit pas comprendre d’autres caractères que des traits d’union et des lettres sans accent.

Vous ne pouvez cependant pas terminer votre nom de domaine par un tiret ; il ne peut pas être placé avant l’extension.

💡 La tendance est de plutôt coller les différents mots de son nom de domaine au lieu de les séparer par des traits d’union. Si vous optez pour cette configuration, vérifiez que votre nom de domaine soit toujours compréhensible et ne forme pas un autre mot.

nom de domaine

Les extensions les plus connues et professionnelles sont .com et .fr, mais vous pouvez en trouver d’autres plus spécifiques si ces dernières sont déjà prises.

  • Que faire si votre nom de domaine idéal est déjà pris ?

Il peut arriver que votre nom de domaine soit déjà acheté par une autre personne.

Heureusement, tout n’est pas perdu : deux solutions s’offrent à vous.

👉 : Vous pouvez racheter ce nom de domaine.

Si le nom de domaine qui vous convient renvoie à une adresse web, vous pouvez contacter le propriétaire du site grâce aux mentions légales. Il est possible que ce site soit inactif, ou que l’administrateur de celui-ci n’y trouve plus d’utilité.

Il a pu être acheté pour un projet scolaire par exemple.

Si le propriétaire du nom de domaine donne son accord, vous pouvez lui racheter.

👉 : Vous pouvez modifier votre nom de domaine selon le type de site.

Cela s’applique très bien aux sites d’e-commerce.

Vous pouvez inclure dans votre nom de domaine la mention “shop”, ou “online” si vous possédez une boutique physique. Vous aurez plus de chances de voir votre nom de domaine disponible.

Créer un site internet

3 : Anticiper toutes les contraintes pour gagner du temps

Dans chaque projet, il y a des contraintes.

Pour les aborder sereinement sans que cela ne perturbe votre processus créatif, vous devez les anticiper et les définir à l’avance dans un cahier des charges précis et complet.

Encore une fois, vous gagnez du temps pour la suite !

Ces contraintes sont nécessaires pour vous, mais aussi pour vos équipes et pour tout prestataire étant dans la boucle de création de votre site internet.

  • Contraintes de temps :

Si votre projet de création doit être terminé dans un temps donné, précisez-le absolument dans votre cahier des charges.

De manière générale, n’hésitez pas à donner des limites de temps pour chaque partie de création de votre site web.

En revanche, cela ne fonctionne que si vous avez préalablement défini vos objectifs et votre cible. La mention de limites de temps doit être dans un but d’efficacité, pas de précipitation.

temps

  • Contraintes budgétaires :

Votre budget conditionne presque toutes vos actions dans la création de votre site.

Il est primordial d’indiquer votre budget global et vos budgets pour chaque étape afin de ne pas avoir de mauvaise surprise.

Dans cette définition du budget, vous devez prendre en compte le coût :

👉 du nom de domaine,

👉 de l’hébergement, du CMS ou du Website Builder,

👉 du prestataire en charge de la création de votre site si vous passez par un développeur, une agence ou un freelance,

👉 d’un professionnel en graphisme,

👉 de la maintenance de votre site et sa sécurité,

👉 d’une formation en maintenance ou en gestion de site internet si vous en avez besoin,

👉 les publicités et partenariats,

👉 de la logistique pour le stockage et la livraison si vous montez votre boutique,

👉 des outils d’analyse statistiques de votre site internet…

...Et une multitude d’autres dépenses annexes.

Donnez-vous une souplesse de budget pour prévoir ces coûts supplémentaires sans être pris au dépourvu.

Pour vous donner une idée, sachez que la création de votre site représente environ 30 % du budget total que vous allouez à votre aventure sur internet.

  • Contraintes humaines :

Pour la plupart des sites, vous aurez des difficultés à le créer vous-même.

Si votre site internet nécessite d’intégrer vos collaborateurs ou des prestataires, vous devez prévoir les contraintes humaines qui en découlent.

Pour ce faire, vous devez envisager :

👉 les rôles de chacun dans le processus de création afin que tout le monde sache à qui se référer,

👉 les emplois du temps de chacun,

👉 les contraintes administratives qui impliquent parfois de longs délais,

👉 un moyen de communication facile et intuitif pour favoriser le lien entre toutes les personnes impliquées.

💡 Évitez de ne communiquer que par mail si vous êtes nombreux sur le projet. Préférez des messageries instantanées telles que Slack, voire WhatsApp.

illustration equipe

4 : Élaborer tout le visuel de son projet

Ne vous dites pas que vous penserez au visuel une fois l’outil de création sous les yeux.

Que vous fassiez appel à un développeur ou que vous utilisez un Website Builder, vous devez avoir une idée précise du visuel que vous comptez obtenir.

Cela vous permettra de donner une ligne directrice au prestataire que vous employez, ou de choisir le bon créateur de site qui correspond à vos envies.

Pour cela, vous pouvez consulter notre guide pour créer votre charte graphique ou établir un moodboard créatif.

Et, pour aller plus loin, voici nos petites astuces concernant quelques aspects visuels de votre site :

  • Les couleurs :

Pour vos couleurs, rattachez-vous à votre cible et à la psychologie des couleurs.

Certaines couleurs sont apaisantes comme le bleu, tandis que d’autres dynamisent comme le rouge.

Pour vous donner une base, vous pouvez prendre en compte la règle des 60-30-10. Elle permet de donner une proportion pour les trois couleurs principales de votre site : l’une qui sera présente en majorité, à 60%, une deuxième à 30% et une dernière à 10%.

Bien sûr, vous pouvez sélectionner plus de trois couleurs pour votre site web ; mais veillez à ne pas dépasser les 5 couleurs au risque de perdre votre visiteur.

  • Le logo :

Pensez à faire un logo avec un fond transparent, au format png. Vous pourrez ainsi plus facilement l’intégrer à votre site internet et à chacun de vos supports de communications.

Vous pouvez également créer des sous-logos pour s’adapter aux différentes catégories de votre site, ou à différents fonds colorés sur lesquels ils seront apposés.

logo france4

  • Les typographies :

Pour avoir une typographie originale et unique, vous pouvez faire appel à un graphiste capable de créer votre typographie sur mesure.

5 : Choisir le professionnel adapté à votre site

Vous pouvez tout faire vous-même si vous créez un site one-page pour un portfolio avec un CMS ou Website Builder adapté.

Mais, dans la plupart des cas, vous devrez contacter un professionnel.

Il pourra vous donner des conseils précis et vous aiguiller, notamment pour votre visuel et pour la maintenance de votre site si vous décidez de ne pas avoir d’hébergeur.

Les prix sont très variables entre votre niveau d’exigence et le niveau de compétences du prestataire choisi.

Sur Codeur.com et 99designs.fr, vous pouvez trouver des freelances en développement et en graphisme pour vous aider dans votre tâche.

6 : Commencer son travail de référencement

Le référencement de son site, soit sa place dans les résultats des moteurs de recherche, est un travail de longue haleine.

Pensez-y dès la création de votre site web afin de ne pas avoir à optimiser votre site a posteriori.

Pendant le processus de création du site, vous pouvez déjà réfléchir à :

  • vos mots-clés, et analyser leur pertinence,

  • votre description, qui participe à votre référencement et apparaît juste tout votre titre dans les résultats des moteurs de recherche.

referencement

Pour aller plus loin, rendez-vous sur notre guide pour améliorer le référencement !

7 : Comparer toutes les solutions existantes pour être efficace

Les solutions pour créer votre site web sont nombreuses pour s’adapter à tous les profils.

Vous pouvez :

  • créer votre site vous-même si vous êtes capables de le coder entièrement,

  • créer votre site avec un CMS ou un Website Builder comme SiteW,

  • faire appel à un freelance ou une agence.

Toutes ces solutions sont viables, mais le choix de la méthode que vous emploierez est déterminant.

Pour faire le meilleur choix à court terme comme sur la durée, prenez en compte ces paramètres :

  • Votre budget :

Encore une fois, la question de votre budget est primordiale.

Comme nous l’avons vu plus tôt, le prix d’une agence, d’un CMS ou d’une formation sont à considérer dans votre plan financier.

  • Votre type de site :

Si vous faites le choix d’un CMS ou d’un prestataire, vous devez vous diriger vers celui qui s’adapte le mieux au type de site que vous envisagez.

Certains CMS comme Prestashop ou Shopify sont créés pour l’e-commerce, et des freelances peuvent être spécialisés dans le site vitrine ou one-page.

  • Vos compétences :

Êtes-vous un grand débutant en informatique, ou un vétéran aguerri bilingue en langage de programmation ?

Ce paramètre place immédiatement le curseur du choix que vous comptez faire.

Cela implique de vous poser la question de la prise en main du site, de la maintenance ainsi que de l’assistance ou des tutos en ligne sur internet.

  • L’évolution de votre site :

Vérifiez toujours que vous avez la possibilité de faire évoluer votre site sur le long terme.

La solution que vous choisissez permet-elle l’ajout d’une boutique en ligne ou d’un blog ? Pouvez-vous transférer votre site web d’une plateforme à une autre si vous le désirez ? Si vous changez d’agence ou de prestataire, que se passe-t-il pour le fonctionnement de votre site web ?

Prévoyez déjà votre ascension, et tous les changements qu’elle implique. Vous vous remercierez lorsque, dans quelques années, votre site aura pris une ampleur telle qu’il vous faudra effectuer des changements importants.

Vous avez maintenant tous les prérequis nécessaires à la création de site, de vos objectifs à votre méthode de création en passant par votre visuel et votre référencement.

Prêts à passer à la pratique ?

Créer un site internet

Les conseils essentiels pendant la création de son site

8 : Toujours prendre l’option la plus simple

L’adage “Simple et efficace” n’a jamais été aussi vrai que sur le web.

Pour obtenir un design esthétique au service de l’ergonomie, suivez ces quelques conseils :

  • Créer une hiérarchie visuelle :

Placez les éléments de votre site web de façon hiérarchisée et logique.

Jouez sur les tailles, les polices, les couleurs et les iconographies afin de faciliter la scannabilité de vos pages.

Oui, parce que les utilisateurs ne lisent pas : ils scannent.

Vous devez donc leur permettre de comprendre la structure et le contenu de votre site en quelques secondes.

  • Utiliser l’espace négatif :

L’utilisation du blanc et de l’espace négatif est un moyen astucieux de mettre en avant des éléments sans surcharger son site web.

logo wwf

Par exemple, la WWF utilise le négatif pour son logo qui peut être reconnaissable sur tous les supports.

Vous apportez ainsi de l’élégance à votre site tout en indiquant très clairement les informations importantes.

  • Limiter les menus déroulants :

À l’ère du minimalisme, les menus déroulants interminables font fuir les utilisateurs.

Faites en sorte que votre menu ne tienne que sur une ligne, voire sur le centre d’une ligne. 

exemple menu sitew

9 : Mettre en avant ses informations de contact

Une partie des créateurs cachent leurs informations de contact dans le footer de leur site internet.

En effet, il est assez habituel de voir apparaître les formulaires de contact tout en bas des pages. De plus, les utilisateurs ont pris l’habitude de descendre jusqu’en bas des pages web, et cet endroit permet de laisser de l’espace pour taper son message.

Cependant, prévoyez également de mettre un bouton cliquable vers le contact en haut de la page. Cela participe à l’ergonomie de votre site web et la facilité de prise en main.

Si les utilisateurs voient directement “Contact” dès leur arrivée sur votre site, vous plantez une petite graine : ils peuvent vous contacter facilement, et n’hésiteront pas à le faire.

10 : Assurer la sécurité des utilisateurs

Si vous entrez sur une page web, et qu’il est spécifié dans l’URL que celle-ci est “Non-sécurisée”, vous en cherchez une autre immédiatement.

En effet, la sécurité d’un site internet est primordiale, pour les utilisateurs comme pour Google.

Pour bénéficier du protocole HTTPS, vous devez réaliser la demande d’un certificat SSL auprès d’une Autorité de Certification telle que GlobalSign. Ce certificat permet de crypter les données afin de garantir la sécurité des utilisateurs.

Ceci est d’autant plus important si vous vous lancez dans l’e-commerce : vous devez assurer à vos futurs clients une sécurité de paiement infaillible.

11 : Pouvoir être consulté sur tous les supports

Nul besoin de vous rappeler l’importance du téléphone en 2020.

Vous devez prendre en compte l’utilisation mobile dans la création de votre site web. En effet, veillez à :

  • avoir un design qui se modifie harmonieusement selon si l’utilisateur consulte votre site sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone,

  • prévoir des fonctionnalités spécifiques aux téléphones comme la possibilité de swiper, d’appuyer longuement sur un élément, d’agrandir l’image avec les doigts...

De plus, Google accorde beaucoup d’importance à l’adaptabilité du design dans son référencement.

Créer un site internet

12 : Miser sur la rapidité

La patience est une vertue rare et chère sur internet.

Lorsque vous créez votre site, veillez à ce que toutes les actions puissent se faire quasi instantanément.

Pour cela, voici l’importance du chiffre trois en trois points :

  • Le temps de chargement de votre site et de vos pages ne doit pas excéder les 3 secondes en moyenne. Pour cela, veillez à ce que les fichiers inclus dans votre page web ne soient pas trop lourds.

  • Toutes les pages doivent être atteignables en 3 clics dès que cela est possible pour ne pas perdre l’utilisateur.

  • Construisez vos contenus en triangle inversé. Vous devez suivre une logique de trois étapes, en commençant par ce qu’il faut retenir de l’article afin que les utilisateurs pressés puissent profiter de votre contenu malgré tout.

13 : Inciter son audience à interagir

Sur votre site web, vous devez faire en sorte que votre audience interagisse avec votre site web.

Pour cela, pensez à inclure des CTA, des boutons d’appel-à-l’action, qui incitent au clic. Il est recommandé d’utiliser un texte à l’impératif ou à la première personne du présent.

exemples CTA

Source : ledigitalizeur.fr

Vous pouvez également inclure un espace commentaire, et à y faire régulièrement un tour pour répondre aux interrogations de votre audience.

Enfin, pensez à vos réseaux sociaux ! Des icônes de partage sont toujours bienvenues sur une page web.

Vous venez de parcourir nos 13 conseils clés pour créer un site internet efficace et de qualité.

Comme vous avez pu le constater, la création d’un site est un travail fastidieux.

Mais, avec ces conseils, il n’est plus semé d’embûches !



Elie-Sara Couttet
Rédactrice de moins d'un mètre soixante, passionnée par le web qui écrit plus vite que son ombre !

Dernière mise à jour : 21 décembre 2020

Quoi de neuf ?
Les dernières mises à jour et nouveautés sur notre outil, après un décryptage poussé auprès de nos développeurs.