Créer site internet facile
Créer son site web pour les nuls

Vendre sur des marketplaces ou créer un site marchand : quelle est la meilleure option ?

12 minutes 335 vues

Vous souhaitez lancer votre business en ligne, ou tout simplement vendre sur internet (les vêtements que vous ne mettez plus, les affaires et les jouets de vos enfants, votre ancienne collection de timbres, ou vos savons artisanaux) ?

Vous vous demandez quelle est la meilleure solution pour cela ? Vous recherchez une option économique, et surtout facile à vivre, en adéquation avec votre profil de vendeur.

Il se peut que vous hésitiez entre :

💡 Alors, marketplace ou e-shop individuel : quel est le meilleur choix, selon votre situation ?  On va voir ensemble quels sont les avantages et les inconvénients des deux types de solutions e-commerce. 

Marketplaces : comment ça fonctionne ?

Les marketplaces sont des espaces virtuels mettant en lien des vendeurs en ligne et des acheteurs. Au commencement, ces places de marché étaient plutôt destinées au BtoB, mais le concept s’est démocratisé avec le temps, et touche maintenant le grand public.

Pour vendre sur internet et plus particulièrement sur des places de marché, le fonctionnement est relativement simple : il suffit de s’inscrire, et d’ajouter ses produits afin de les commercialiser en ligne.

Vous spécifiez ensuite les caractéristiques de vos articles, ajoutez des photos, intégrez vos stocks, les prix, et précisez éventuellement les modalités de livraison et autres détails.

Les places de marché peuvent présenter différents modes de fonctionnement : certaines proposant, outre l’achat direct, la mise en place d’appels d’offres ou la mise aux enchères.

Vous apparaissez dans le répertoire de la marketplace, et bénéficiez d’un espace de vente gratuit. Mais, lorsque vous effectuez une vente, la plateforme vous prélève une commission.

Les différents types de marketplaces

Les différentes places de marché que vous pourrez trouver sur le net, présentent des particularités propres, et s’adressent à des marchés de niche ou plus généraux. Elles bénéficient également de degrés de notoriété différents, et il est important de prendre aussi cette caractéristique en compte.

Par exemple : Amazon Marketplace est leader sur le marché. Des plateformes comme Ebay, Vinted ou Veepee seront aussi très populaires, ce qui confère une visibilité potentiellement plus grande, mais aussi une certaine crédibilité et plus de confiance auprès des acheteurs.

⚠️ 

Attention, il sera du coup plus difficile de se démarquer parmi la masse des vendeurs.

 

Des sites de plus petite taille comme Etsy ou ManoMano se sont spécialisés dans certains marchés particuliers, respectivement la création artisanale / le vintage, et la vente de produits de bricolage.

marketplace etsy



On peut différencier les plateformes de marketplace selon plusieurs caractéristiques : le type de produits vendus, le public-cible ou encore leur mode de fonctionnement.

Les différentes marketplaces en fonction des utilisateurs

  • Les places de marché BtoC (Business to Consumer) 

Permettent les transactions entre professionnels et particuliers. L’un des principaux facteurs-clés de succès de ces plateformes est le volume et la variété de l’offre.

Par exemple : le site Uber propose le nombre le plus important de chauffeurs, et Spartoo réunit le plus de produits reliés à la mode en Europe.

 

  • Les places de marchés BtoB (Business to Business)

Mettent en relation les professionnels entre eux.

Le leader de ce type de marketplace est le géant Alibaba.com, qui permet aux distributeurs du monde entier de se fournir chez les grossistes chinois. Amazon propose aussi sa marketplace B2B avec Amazon Business. Ces plateformes offrent également des outils de gestion aux entreprises.

  • Les places de marché CtoC (Consumer to Consumer)

Permettent aux vendeurs particuliers de vendre directement aux consommateurs. Les plus connues sont : Vinted, Airbnb ou encore LeBonCoin (même si ce dernier site ne prend pas en charge les transactions).

marketplaces vinted

 

Le saviez vous ?
Info def
Certaines places de marché mélangent B2C et C2C comme EBay, la Fnac ou Priceminister, qui sont ouvertes aux vendeurs particuliers et professionnels. 
 

Les différentes marketplaces en fonction des produits vendus

  • Les places de marchés dites horizontales

Ce sont des plateformes généralistes permettant la vente de produits, toutes catégories confondues. C’est par exemple le cas d’Amazon, Ebay ou Cdiscount.

  • Les places de marchés dites verticales

Elles se focalisent sur un secteur d’activité spécifique. Les vendeurs que l’on retrouve sur ce type de plateforme sont appelés des détaillants spécialisés. L’offre présente souvent une plus grande profondeur de gamme sur ce type de site (en comparaison avec les places de marché plus généralistes). Les descriptions de produits y sont également beaucoup plus précises et détaillées.

  • Les marketplaces de produits

Il s’agit tout simplement des places de marché proposant des produits physiques (objets de décoration, cosmétiques, vêtements, livres, articles alimentaires, etc.) ou digitaux (ebooks, films, cours en ligne…).

  • Les marketplaces de services

Dans ce cas-là, on parle de plateformes proposant des prestations de service à la vente.

Il s'agit, par exemple, des livraisons de repas à domicile, mais également des chauffeurs Uber, ou encore des sites Airbnb ou Booking. Mais aussi des plateformes de travailleurs freelance, comme Fiverr. 

 

Ces places de marché permettent les transactions, et offrent généralement aussi des fonctionnalités de mise en relation - comme la géolocalisation, la gestion des disponibilités, les avis-clients, etc.

marketplaces fiverr

Les différentes marketplaces en fonction du mode de fonctionnement 

  • Les places de marchés switch et non-switch

Une plateforme dite “switch” est un site permettant à la fois de vendre et d’acheter, à partir d’une seule et même interface. Ce qui facilite l’utilisation du service en ligne, et rentabilise de ce fait les utilisateurs. 

  • Les places de marché blindside ou openside

La marketplace sera “blindside” ou “openside”, en fonction du type de produit vendu. Les sites blindside ne vendent qu’un type de prestation ou d’article indifférencié (c’est typiquement le cas d'Uber). Tandis qu’à l’inverse, un site openside propose des produits divers et variés, nécessitant un choix de la part du consommateur (c’est le cas d'Airbnb, ou de Blablacar dans une moindre mesure).

  • Les places de marché commoditisées ou non-commoditisées

La différence se situe au niveau de la tarification : un service commoditisé présente un prix fixe (par exemple, un massage dans un institut de beauté), alors qu’un service non-commodotisé requiert un devis (pour un projet web design, par exemple).

  • Les places de marché managées ou non managées

Une plateforme de vente en ligne non managée ne fait que mettre les vendeurs et acheteurs en contact, sans intervention aucune de la part de modérateurs du site. Les transactions se font donc sur base de confiance, et en fonction des avis ou notations des clients par exemple. 

Au contraire, un site managé offre des services complémentaires à ses utilisateurs : support technique, modération en cas de contentieux...

Dans le second cas, les frais sont plus élevés, et cela retentit nécessairement sur les commissions prélevées sur les ventes. 

  • Les places de marché d’offres ou d’appels d’offres

Les marketplaces classiques proposent les produits ou services directement aux acheteurs, avec un prix fixe. 

Tandis que les places de marché d’offres présentent une pratique inversée : les demandeurs publient un appel d’offre par rapport à leur projet, auquel répondent les vendeurs. Ce type de plateforme se retrouve essentiellement en BtoB (pour les travailleurs freelance, notamment).

  • Les places de marché « on demand » ou planifiées

Les plateformes vendant des prestations de service peuvent le faire, de façon immédiate ou par le biais d’un rendez-vous. Les modalités techniques ne sont évidemment pas les mêmes selon le cas.

Marketplaces pour vendre en ligne : avantages et inconvénients

Avantages 👍 Inconvénients 👎
Rapidité et simplicité. Les commissions sur les ventes sont parfois élevées.

Vous vous déchargez de tout (hébergement, maintien et sécurité, et parfois même logistique), afin de vous concentrer uniquement sur la vente en elle-même.

La concurrence entre vendeurs peut être très forte.
La place de marché vous permet également de bénéficier de sa notoriété intrinsèque et d’un réseau d’acheteurs pré-existants - éventuellement qualifiés, si vous vendez sur une plateforme de niche. Vous vous heurterez à une absence quasi totale de personnalisation graphique (impossibilité de mettre en valeur votre image de marque).
La marketplace vous garantit une certaine sécurité, et instaure un climat de confiance et de crédibilité préétabli, auprès des internautes. Vous aurez peu d’accès aux techniques de web marketing permettant d’optimiser les ventes en ligne (emailing, création d’un tunnel de conversion, ajout de témoignages-clients, d’une section de FAQ, etc.). Certaines plateformes de marché online permettent cependant l’accès à des données statistiques et à des méthodes de promotion (prix barrés, soldes).
  Vous n’aurez pas la possibilité de travailler le référencement, votre visibilité peut donc facilement s’en trouver défavorisée.
  Certains semi-professionnels vendent aux conditions des particuliers, ce qui crée de la concurrence déloyale.
  Vous vous trouverez en compétition avec la plateforme de vente elle-même. Ceci est vrai pour les sites qui étaient originellement des commerces en ligne, comme Amazon, Cdiscount ou la Fnac. En effet, dans ces cas-là, les plateformes peuvent tirer profit des données statistiques de leurs vendeurs indépendants, pour vérifier quels produits ont le plus de succès auprès des acheteurs, par exemple.
  Vos clients ne vous appartiennent pas réellement ; par définition, ce sont ceux de la marketplace. Par contrat, vous n’aurez pas le droit de les envoyer vers votre propre site, ni de les recontacter par la suite.

Ouvrir une boutique en ligne, comment ça marche ?

Pour construire une boutique en ligne, vous avez différentes options :

👉 Soit vous sollicitez une agence web (ou un freelance). 

C’est une alternative très coûteuse. Donc veillez à avoir un budget suffisant et à bien sélectionner votre prestataire pour éviter les mauvaises surprises.

👉 Soit vous utilisez un CMS général (comme Wordpress) ou spécialisé dans le commerce en ligne comme Prestashop ou Magento. 

Ces solutions sont intéressantes en ce qu’elles sont abordables financièrement, mais riches et puissantes sur le plan technique. 

Restez vigilant cependant, car elles requièrent des connaissances en informatique. 

Attention
Info warning
Nous vous déconseillons de recourir à ce type de logiciel si vous êtes débutant. Pour une boutique en ligne, nécessitant des transactions régulières et donc une sécurité irréprochable, il serait dommage de prendre des risques inconsidérés.

👉 La troisième et dernière option pour ouvrir une boutique digitale est l'utilisation d’un website builder.

Ces outils de construction de site permettent la création d’un e-shop, rapidement et facilement, même sans compétences techniques. C’est le type de logiciel en ligne que nous proposons, chez SiteW. 

boutique en ligne sitew

Le fonctionnement de ces outils se base sur la technologie du Glisser / Déposer, permettant de construire son site e-commerce de A jusqu’à Z, rien qu’en utilisant la souris d’ordinateur. C'est le service qui se charge de la maintenance et de la sécurité de la boutique.

Le tarif reste très accessible (à partir de 15.99€ / mois sur notre plateforme). De plus, vous bénéficiez d’une assistance en ligne, dès que vous avez un questionnement quelconque.

Créer une boutique en ligne

Comment créer une boutique en ligne sur un website builder ?

Pour concevoir une boutique en ligne sur un website builder comme le nôtre, c’est tout simple :

  1. Il vous suffit de vous inscrire et de nommer votre site marchand 

  2. Puis, de sélectionner votre template selon votre goût (modèle de base pour votre création web)

  3. Et enfin, de partir sur l’une de nos deux formules e-commerce

À partir de là, il ne vous reste plus qu’à glisser / déposer, d’un simple geste de la souris, votre Boutique, sur votre page web, et de la configurer, en fonction de vos besoins. 

C'est maintenant à vous de jouer, pour ajouter toutes les fonctionnalités qui vous sont utiles, et pour personnaliser votre e-boutique, jusque dans ses moindres détails.

 eboutique sitew

Voici une autre boutique en ligne conçue sur notre plateforme

Créer une boutique en ligne : avantages et inconvénients

Le principal inconvénient pour la création d’une boutique en ligne est que cela représente un investissement de votre part, une projection à plus long terme. En revanche, les avantages liés à la construction d’une boutique en ligne sont nombreux. En voici un récapitulatif : 

Avantages 👍 Inconvénients 👎
Avoir un site marchand vous permet de personnaliser complètement le graphisme de votre boutique, pour la mettre aux couleurs de votre marque, l’habiller selon vos goûts, et lui faire porter vos valeurs. Une boutique en ligne est plus onéreuse, et fonctionne souvent avec un paiement forfaitaire, ce qui fait que vous payez, même si, dans un premier temps, vous ne vendez pas beaucoup.
Vous pouvez créer une expérience-utilisateur digne de ce nom, à l’aide d’une mise en page claire et agréable à naviguer : vous avez toute latitude pour présenter et organiser les informations, comme vous le souhaitez. Par exemple, en ajoutant des catégories de produits, ou une barre de recherche pour aider vos visiteurs à trouver facilement ce qu’ils cherchent. Il sera un peu plus long de créer un eshop à votre image, qu’un simple corner sur une place de marché. Mais, votre site marchand vous correspondra pleinement, aussi bien en termes graphiques (apparence), que techniques (au niveau des fonctionnalités).
Sur une boutique en ligne, vous créez votre espace personnel, vous n’entrez donc pas en concurrence directe avec des produits similaires ou équivalents, pouvant potentiellement être moins chers (par exemple, s’ils sont de seconde main).   
Vous pouvez travailler votre visibilité au maximum, en tablant sur des mots-clés de longue traîne, et ainsi drainer un public ultra-ciblé, qui sera potentiellement plus intéressé par vos produits  
Il vous sera possible d’utiliser les techniques de webmarketing, pour propulser vos ventes en ligne (mailing, emails automatisés, insertion de formulaires de contact ou de demande de devis en ligne, FAQ, forum, blog, boutons vers vos pages de réseaux sociaux….)  

Marketplaces ou boutique en ligne : le bilan

Ouvrir un corner sur une place de marché peut être intéressant, si vous vendez en petites quantités, ou bien si vous vous adressez à un marché très spécifique. 

👉 Les marketplaces peuvent, par exemple, être de bons endroits pour les ventes de produits d’occasion, ou encore les déstockages.

👉 Cela vous permet, en début d’activité ou avec un volume de vente très réduit (si vous vendez la layette de vos enfants, par exemple) de ne pas engager de frais à long terme, tout en ne payant que si vous générez des ventes.

👉 Ce peut être une façon peu risquée de tester le potentiel d’un business.

👉 Recourir à une place de marché, en complément d’une boutique en ligne en nom propre, peut être aussi une bonne façon de toucher de nouveaux publics et de compléter ses revenus.

 Eshopsitew

Pour se lancer dans la vente en ligne de façon professionnelle, il reste nécessaire de créer un véritable site internet marchand, vous permettant d’afficher une réelle identité de marque, et de mettre en place une vraie stratégie commerciale.

👉 De la même façon, si vous voulez créer un authentique lieu de vente virtuel, avec une fidélisation de vos clients, et une identité de marque remarquable, un espace digital personnalisé est absolument nécessaire. 

👉 Ainsi que des outils permettant de générer et entretenir une communauté (par exemple : un blog, l’envoi d’une newsletter, ou encore la mise en place d’un forum)

👉 Enfin, si vous voulez travailler avec précision votre référencement Google, à l’aide de mots-clés reliés à votre secteur d’activité, et aux produits ou services que vous vendez, et ainsi toucher votre public-cible plus facilement, vous devrez forcément ouvrir une e-boutique. 

De cette façon, vous pourrez réserver un nom de domaine, modifier vos métadonnées, ajouter plus de textes, personnaliser vos URLs, et analyser vos statistiques dans le moindre détail.

Créer une boutique en ligne

Comme on l’a vu, les places de marché présentent des avantages, aussi bien que des inconvénients. Elles peuvent éventuellement se prêter aux débuts d’activité (le temps de tester le marché), pour les petits vendeurs de particulier à particulier, ou les vendeurs occasionnels, ou encore pour certains produits ultra-spécialisés. 

Les boutiques en ligne donnent la possibilité de construire une présence en ligne plus efficace, plus pro, et permettant de mettre en œuvre des moyens d’action plus précis. 

Il est inévitable de créer un site marchand, si l'on veut lancer un véritable business en ligne, ou vendre de façon professionnelle.

Enfin, combiner marketplaces et boutique virtuelle permet de croiser les publics et de bénéficier des avantages des deux systèmes. 

À bientôt sur le web ! 👋

 

Dernière mise à jour : 16 novembre 2020

Quoi de neuf ?
Les dernières mises à jour et nouveautés sur notre outil, après un décryptage poussé auprès de nos développeurs.