Créer site internet facile
Créer son site web pour les nuls

Écrire du contenu web : le [guide] pratique pour réussir

12 minutes 605 vues

74 % des consommateurs font confiance au contenu pédagogique provenant des marques. Et 90 % déclarent que la lecture de contenus en ligne ont influencé leur achat. (Source : CMO Council)

Cela va sans dire : majoritairement, les internautes se renseignent sur le web. Ils accordent du crédit aux informations qu’ils y trouvent, et cela impacte leur comportement.

Le marketing de contenu répond à leurs attentes, et est donc déterminant dans une stratégie digitale d’entreprise. Aussi bien pour attirer des visiteurs, que pour les séduire et susciter des conversions.

Sommaire

Mais comment créer du contenu qui attire les internautes comme un aimant, qui parvient à les scotcher et surtout à les convaincre ? On voit ça ensemble ? C’est parti !

Comment créer du contenu ? Avant de commencer…

Le content marketing consiste à construire un univers homogène d’images et de mots, autour de votre marque, qui véhicule vos valeurs d’entreprise, et permet de créer du lien avec vos clients.

Une stratégie de contenu bien construite vous permettra :

🎯  D’attirer des visiteurs, et de les divertir, tout en améliorant votre référencement.

🎯  D’optimiser votre stratégie marketing, en faisant progresser les conversions.

🎯  D’asseoir l’autorité de votre marque, en vous positionnant comme expert dans votre domaine.

Pour produire du contenu efficace, mieux vaut ne pas se lancer au hasard. Et éclaircir quelques points avant de démarrer :

  1. Bien définir votre entreprise : sa mission, ses valeurs, ses objectifs, son histoire, ses qualités spécifiques, son savoir-faire, ses produits…

  2. Connaître votre public-cible

  3. Savoir qui sont vos concurrents et quelle est votre place sur le marché.

Créer un site internet

Dessiner le portrait de votre public-cible

Quand on écrit du contenu pour le web, on s’adresse toujours à des destinataires. Même si on ne les voit pas et qu’on n’interagit pas directement avec eux.

L'avis d'Emma, content strategist chez Youlovewords
Info stepup
Il existe tout un tas d'outils pour comprendre les besoins et les questions que se posent vos cibles. Pensez à vous appuyer sur les requêtes SEO, mais aussi sur vos ressources internes qui sont le plus en relation avec vos clients : commerciaux, responsable relation client... La connaissance client est partagée par de nombreuses ressources en interne !

Il faudra dresser leur portrait, c’est-à-dire identifier leurs données biométriques, mais aussi leur mode de vie, leur classe sociale, leur opinion sur votre marque, leur comportement de consommateur...

Pour bien définir votre audience, n’hésitez pas à utiliser la technique du persona marketing.

Votre contenu sera souvent élaboré à partir des problématiques (points de douleur) de vos buyer personas.

Content marketing

Stratégie de contenu : bien définir vos objectifs 

Créer du contenu efficace sous-entend de savoir pour quelles raisons concrètes vous souhaitez mettre en place votre stratégie de content marketing.

Il est très important de connaître vos objectifs, mais surtout d’être capable de les mesurer, afin de pouvoir suivre leur évolution et adapter vos méthodes.

Peut-être souhaitez-vous :

  • Augmenter votre nombre de visites ? De combien ?

  • Fidéliser vos clients ? Par rapport à quelle fréquence de renouvellement d’achat ?

  • Développer votre image de marque ? Sur quels marchés ?

  • Générer des leads avec un formulaire ou une landing page ?

  • Accroître les abonnements à votre newsletter ?

  • Améliorer votre référencement Google ?

  • Avoir plus de fans sur vos comptes de réseaux sociaux ? Créer une communauté engagée ?

  • Etc.

En définissant et chiffrant vos objectifs, vous vous référez à des indicateurs précis (trafic, nombre de leads, de ventes, taux de conversion, etc.). Ces indicateurs vous permettent d’évaluer l’efficacité des stratégies mises en place, mais aussi de pouvoir valoriser le marketing de contenu auprès de collaborateurs ou partenaires éventuels.

Production de contenu, 1ère étape : une ligne éditoriale bien ficelée

La ligne éditoriale est un écrit précisant le ton, le style, ou encore le point de vue adoptés pour la rédaction de vos textes. C’est une sorte de guide, de tuteur, pour votre création de contenu. Elle est indispensable, si vous voulez faire les choses bien.

L'avis d'Emma, content strategist chez Youlovewords
Info stepup

Votre ligne éditoriale doit traduire l'identité de votre marque. Elle doit refléter vos valeurs, vos ambitions et votre personnalité. Pour la définir, le workshop éditorial est une étape indispensable ! 

Chez YouLoveWords, il s'agit de la première étape dans la définition d'une stratégie éditoriale. En interne, c'est aussi l'occasion de partager les bases de l'identité de son entreprise.

L’idée est d’avoir l’esprit clair concernant :

  • Ce que vous dites

  • À qui vous le dites 

  • Comment vous le dites

Les blogs ayant une ligne éditoriale bien définie et cohérente sont généralement mieux appréciés et plus suivis par leurs lecteurs. Que vous choisissiez un ton professionnel, humoristique, dynamique, ou un peu décalé, tenez-vous à un style, exploitez-le et développez-le à loisir.

Mettez en place votre veille concurrentielle

Étudier la concurrence est toujours utile pour deux excellentes raisons : vous inspirer et vous démarquer.

Regardez ce que font vos compétiteurs, quels sont les thèmes qu’ils abordent et la manière dont ils ont choisi de s’exprimer.

Contenu web

Création de contenu : comment s’organiser ?

Le principal problème de la création de contenu est son aspect chronophage. Surtout si l’on souhaite produire du contenu qualitatif. On va voir comment s'organiser pour optimiser qualité et quantité.

Analyse de vos contenus existants

Si vous avez déjà un blog, il peut être intéressant de vous pencher précisément sur ses statistiques. De cette façon, vous déterminez quels types de contenus plaisent à votre audience, et enclenchent le plus d’engagement, afin d’orienter votre production dans ce sens-là.

Savoir supprimer pour optimiser

À l’inverse, si certaines de vos pages n’ont que très peu de visites, sachez que leurs faibles performances peuvent avoir un impact négatif sur le référencement général de votre site. 

Il peut parfois être bénéfique de les supprimer :

→ Repérez les pages n’ayant eu aucun trafic sur les 18 derniers mois. 

→ N’oubliez pas de mettre en place les redirections nécessaires.

→ Si certaines pages reçoivent peu de visites, il peut être utile de les actualiser.

Comment trouver le rapport qualité / quantité idéal ?

Essayez d'évaluer le temps et les ressources (en personnel, en argent) dont vous disposez pour produire votre contenu. Et déterminez la fréquence de publication, en fonction de cela.

Privilégiez la qualité à la quantité : c’est ce que l’on appelle le Slow content. 

Car dans un monde où l’internaute est sollicité en permanence par des mails, des newsletters, des contenus marketing de toutes sortes, il est préférable de susciter son intérêt avec une excellente publication une à deux fois par mois.

L'avis d'Emma, content strategist chez Youlovewords
Info stepup
La qualité de votre contenu est votre priorité n°1. Recrutez des rédacteurs experts de leur sujet avec une belle plume, vérifiez vos sources et apportez des informations utiles : vos lecteurs (et Google) vous remercieront ! 😄 

Dénicher les bons sujets

Angoisse de la page blanche ? Voilà comment trouver des idées de contenus…

🚀  La première de vos sources d’inspiration sera bien sûr votre imagination, votre intuition. Cultivez-les !

🚀  Votre stratégie de contenu doit s’articuler autour des besoins de votre public-cible. Analysez notamment quels sont les mots-clés tapés pour arriver sur votre site, ou de façon générale pour votre domaine d’activité. Ces recherches correspondent à des problématiques qu’il vous sera bénéfique d’explorer, à l’aide de votre contenu. 

🚀  Vous pouvez utiliser les suggestions de Google Search ou de Youtube, pour vous inspirer et trouver de nouveaux enjeux à exploiter.

🚀  Inspirez-vous de l’actualité de votre secteur. Certains outils comme Buzzsumo ou Google Trends peuvent vous aident à connaître les tendances du moment. 

🚀  Recyclez éventuellement du contenu qui a plu, en le publiant une seconde fois, sous un format différent. (Podcast, infographie…)

🚀  Prenez un thème que vous connaissez par cœur et exploitez-le jusqu’au bout : tirez un sujet d’article à partir de chaque étape, chaque problématique, abordez-le selon différents angles, etc.

🚀  Ne vous bridez pas : n’hésitez pas à sortir de votre zone de confort de temps en temps.

Une organisation bien huilée avec un planning éditorial

Pour y voir clair dans la production de votre contenu, il est plus que conseillé de recourir à un calendrier ou planning éditorial. Cet outil doit être à la fois souple (facile à modifier) et très carré (rigoureusement mis à jour).

Vous y présenterez :

  • Les différentes catégories de posts 

  • Les types de contenus, 

  • Les dates de rédaction et de mise en ligne, 

  • Le nom des rédacteurs, relecteurs, ou de toutes personnes impliquées dans la production, 

  • Les articles à actualiser, 

  • Le workflow de production (Rédigé, Publié, A faire…), 

  • Les canaux de distribution,

  • Les titres, les mots-clés principaux et les métadonnées de l’article,

  • Le Call-to-action (inscription, abonnement, achat, promotion, téléchargement…)

  • Toute autre information utile

De l'entrainement !

N’hésitez pas à vous entraîner à écrire. Plus vous écrirez, plus cela vous sera facile. Commencez par vous installer dans des conditions favorables : plutôt en télétravail si vous le pouvez, afin d’éviter d’être dérangé.

Pourquoi ne pas recruter un rédacteur ?

Il est possible de recourir à un rédacteur, pour vous décharger d’une partie du travail, ou alors de façon ponctuelle. 

Deux façons de collaborer :

➡️  Vous pouvez rédiger le premier jet de votre article, et le faire réécrire.

➡️  Ou alors, axer la rédaction autour d’interviews, afin que le rédacteur utilise les questions / réponses pour écrire l’article.

Créer un site internet

Comment produire du contenu engageant ? Les grandes lignes pour être efficace

Si l’on devait résumer une stratégie de contenu efficace en trois mots seulement, nous conseillerions de faire des publications simples ✔️, utiles ✔️ et attractives ✔️. 

Créer du contenu efficace : se centrer sur un message

On l’a dit : les internautes sont sur-sollicités par le contenu marketing. Il est donc impératif de vous surpasser pour attirer leur attention. 

👉  Votre contenu doit avant tout proposer une valeur ajoutée : une expertise, des conseils, du divertissement...

👉  Il ne s’agit pas de vous contenter de faire la promo de votre marque.

Si vous souhaitez néanmoins parler de vos produits, il vous faut axer votre contenu autour d’une problématique, et éventuellement proposer votre solution, en expliquant les bénéfices que pourrait en retirer le consommateur.

👉  Classez vos thématiques par catégories, afin de toujours proposer un accès simplifié à l’information.

👉  Lorsqu’un visiteur se rend sur votre site, il a un besoin, il cherche une information. Le principe, c’est de la lui fournir de la façon la plus rapide et la plus claire possible.

👉  Si vous pouvez ajouter à cela, votre petite touche personnelle : humour, surprise, originalité… Alors, vous avez tout gagné.

Création de contenu efficace : rester simple

Votre lecteur est non seulement sollicité constamment, mais il est aussi pressé. Voilà pourquoi vous devez lui fournir un accès direct et facile aux renseignements qu’il cherche. 

Rester simple, c’est surtout ne pas tomber dans certains pièges :

❌  Sur-optimiser vos contenus pour le SEO : vous pouvez, de temps en temps, avoir à faire passer un message qui ne soit pas pertinent pour le référencement. Par exemple, pour signaler vos congés annuels. Ce n’est pas grave !

❌  Utiliser un jargon trop professionnel. A priori, du moins en BtoC, vous vous adressez à un public de néophytes. Il est donc primordial de vous mettre à leur portée, de rester pédagogique et accessible, avec un vocabulaire courant, et une explication claire des termes techniques. 

L'avis d'Emma, content strategist chez Youlovewords
Info stepup

Adaptez toujours votre niveau de langage à votre lecteur. La création d'une charte éditoriale vous aidera à trouver la bonne tonalité et à définir les règles de langage à partager avec vos rédacteurs, qu'ils soient internes ou externes à votre entreprise ! Ce référentiel commun est indispensable pour garantir la cohérence de votre discours de marque.

📝 Vous pouvez éventuellement faire des publications plus spécifiques sous le label “public avancé”, si besoin.

Savoir bien s’entourer pour créer du contenu intéressant

Proposer à un expert de votre domaine d'activité, d’écrire sur votre blog, vous permettra : 

  • D’enrichir votre contenu, avec des informations inédites et un point de vue différent,

  • Mais également de bénéficier de la notoriété de ce nouveau rédacteur,

  • Voire de profiter aussi du croisement de trafic, en amenant son public sur vos pages,

  • De plus, votre invité diffusera éventuellement l’URL de l’article qu’il a rédigé (ou co-écrit) auprès de sa communauté (mails, réseaux sociaux...), et ajoutera potentiellement un lien vers votre site, sur le sien. Ce qui boostera votre référencement.

Créer du contenu qui sort du lot

La concurrence sur le net étant de plus en plus féroce, il va falloir la jouer fine. Se démarquer, innover, pour surprendre et ne pas lasser. 

Ce peut être par exemple, avec un ton audacieux, ou encore en proposant des formats inhabituels.

Content marketing : quels formats choisir ?

Votre lecteur est par essence un peu volage : il faut savoir happer son attention volatile. Et pour cela, ne surtout pas tomber dans la monotonie, mais proposer des choses nouvelles, dynamiques et étonnantes, qui correspondent aux tendances du moment.

Des supports variés pour toucher un public large

Voici quelques exemples de supports éprouvés, pour vos publications :

👉  Le livre blanc explicite en détails une problématique correspondant à un questionnement de votre public-cible. Dans un guide de ce type, vous faites bénéficier vos lecteurs de votre expertise dans un domaine précis. 

👉  L’éternel article de blog : optimisé pour le SEO, il vous permettra d’attirer du trafic sur vos pages. Sur un blog BtoB, vous obtiendrez également des leads, si vous ciblez bien votre audience.

👉  La fiche pratique : il s’agit d’un document d’environ deux pages, qui synthétise des données au sujet d’une thématique spécifique. Elle est souvent plébiscitée par les leads qui recherchent ponctuellement des informations précises.

👉  Le webinaire : plus de la moitié des marketeurs s’en servent pour générer des leads. Il est beaucoup plus largement utilisé dans le BtoB, car il s’agit d’un espace d'échanges entre experts, sur un sujet très technique.  

👉  Le kit marketing permet de rassembler plusieurs publications différentes, autour d’un même thème.

👉  Le quizz, le calculateur ou le sondage : il s’agit de contenus interactifs permettant la participation active du lecteur. Ce type de publication est généralement un succès, en raison de son côté divertissant. Un calculateur donnera par exemple la possibilité d’évaluer un coût ou un taux. Concernant les sondages et les quizz, c’est aussi pour leur aspect ludique qu’ils sont appréciés. Cela permet également, bien évidemment, de consolider l’investissement de vos lecteurs, en les impliquant directement.

Contenu pour le web

Miser sur la viralité

Il est possible, de temps en temps, de reprendre du contenu préexistant ayant buzzé : par exemple, créez des articles à partir d’études statistiques, d’études de cas, ou encore republiez des infographies. N’omettez pas de citer les sources à chaque fois.

Zoom sur le contenu vidéo

La vidéo est clairement un contenu gagnant. Elle permet de bâtir un lien particulier, plus personnel avec votre audience. 

C’est un support qui est particulièrement apprécié : selon certaines études, les entreprises intégrant la vidéo dans leur stratégie marketing augmenteraient leur taux de clics de 27% et leur taux de conversion de 34%, par rapport à celles qui ne l'utilisent pas. 

Quelques astuces :

✔️  Comme pour toute autre publication, il vaut mieux poster de nouveaux contenus régulièrement et de qualité, plutôt que trop souvent et à la va vite, ou de façon trop ponctuelle. 

✔️  Veillez à optimiser votre mode de production, afin de ne pas perdre de temps.

✔️  Ne vous découragez pas, si vous ne possédez pas du matériel de pro. Commencez avec les moyens du bord (votre smartphone, par exemple). Vous aurez tout le temps de vous équiper plus tard.

✔️ Devant la caméra, restez naturel, car c’est ce qu’attendent vos auditeurs. Cependant, veillez bien sûr, à adopter une diction bien claire, et à vous montrer à votre avantage.

Quelques outils pour vos vidéos marketing

Au début, pour commencer, vous trouverez des outils gratuits :

  • Par exemple, des logiciels de montage en ligne

  • Des services de screencast, qui vous permettent de filmer ce que vous faites sur votre ordinateur (Screenflow, par exemple)

  • Des logiciels pour faire des vidéos, à partir d’un écran blanc (comme VideoScribe).

Puis, si vous prenez goût à la caméra, vous pourrez investir ou vous former sur des programmes plus avancés, comme Première ou Davinci Resolve.

On sait désormais quoi dire… Voyons maintenant comment le dire...

Rédaction de contenu : focus sur la forme

Dans l’élaboration d’un contenu performant, il n’y a pas que le fond. La forme compte aussi pour beaucoup ! 

En travaillant votre façon d’écrire, vous pouvez gagner des lecteurs, et surtout les convaincre de rester plus longtemps sur vos pages, d’y revenir, voire de devenir vos clients !

Pratiquer le copywriting et le storytelling

Les deux méthodes sont intrinsèquement liées.

➡️  Avec le storytelling vous faites passer votre message, en racontant une histoire.

➡️  Le copywriting est l'art de convaincre avec des mots.

Tout donner sur les titres

Le titre d’un article est le premier point de contact avec le lecteur. Au risque de vous décevoir, 80 % de vos visiteurs n’iront d’ailleurs pas plus loin. (Source : CopyBlogger)

Le regard du lecteur, sur une page web, formera souvent un F, c’est-à-dire qu’il lit le titre, rapidement l’introduction, puis les sous-titres. Par ailleurs, la balise est primordiale pour votre référencement. 

C’est autant de bonnes raisons pour chouchouter vos titres. Voici comment :

➡️  Soyez spécifique, notamment en quantifiant, en utilisant des chiffres. Par exemple, préférez “10 astuces pour vous faire adorer les jours de pluie” plutôt que “Que faire quand il pleut ?”

➡️  Exprimez des émotions. Par exemple, il est préférable d’écrire “3 délicieuses recettes à partir d’un ingrédient surprenant”, plutôt que “Découvrez ces recettes à base d’épluchures de courgettes”.

➡️  N'hésitez pas à rédiger plusieurs variations de vos titres, et sélectionnez le meilleur d’entre eux.

Avoir la précision d’un horloger

Pour plaire à vos lecteurs et les convaincre, il vous faut être précis et leur donner suffisamment de détails. Vos textes doivent en conséquence être riches et suffisamment longs (un minimum de 800 mots, pouvant aller jusqu’à 2000). Ce sera d’ailleurs valorisé par Google.

L'avis d'Emma, content strategist chez Youlovewords
Info stepup

Nous avons tendance à penser qu'un article long découragera le lecteur. 

Or, ce n'est pas la longueur qui risque de pénaliser le temps d'attention, mais plutôt la valeur de votre contenu ! La qualité des informations, mais aussi de la rédaction, la mise en forme du texte pour valoriser le confort de lecture ou encore la présence de médias pour enrichir vos textes sont autant d'éléments qui permettront à votre contenu long d'être lu jusqu'au bout.

Cela commence par le choix du sujet, qui ne doit pas être trop large, afin de toucher un public ciblé.

Marketing de contenu

Utiliser un langage courant mais soigné

Votre lecteur sera rebuté par un texte ardu, rempli de mots techniques ou trop compliqués. Il sera découragé et quittera prématurément l’article. Or, cela n’est bien sûr pas souhaitable, notamment en termes de SEO.

Il faut donc tout faire pour lui faciliter la lecture. Et il existe différents leviers bien connus pour cela :

✒️  Placez les informations les plus importantes en début de texte, dans le chapeau (introduction de l’article). Vous devez répondre à toutes les questions de base, à savoir la fameuse règle du QQOQCCP (Qui, quoi, où, comment, combien, pourquoi ?).

✒️  Comme on l’a vu plus haut, évitez au maximum le langage professionnel.

✒️  Faites des phrases courtes, et plutôt à la voix active.

✒️  Segmentez bien votre texte en petits paragraphes, avec de nombreux sous-titres.

✒️  Utilisez des listes, des citations. 

✒️  Créez des ruptures visuelles, avec des ajouts de sections (à l'aide d’encadrés ou de fonds de couleurs, de lignes de séparation).

✒️  Jouez sur les attributs de caractère (gras, italique, souligné) et sur la casse.

✒️  Donnez de nombreux exemples.

✒️  À la fin, relisez-vous, si possible à haute voix, et simplifiez les phrases que vous ne trouvez pas suffisamment claires.

Miser sur les contenus actionnables

Soyez le plus concret possible, vous n’êtes pas là pour faire de la poésie. 😉  Posez une problématique, et donnez des solutions tangibles, applicables par vos lecteurs.

Créer un site internet

Contenu pédagogique : soyez utile et pragmatique

Lorsque vous produisez du contenu, c’est autour d’un sujet que vous connaissez parfaitement, sur lequel vous avez une profonde expertise. 

Votre rédaction doit s’amorcer de façon concrète, par exemple, en vous posant les questions suivantes :

  • Comment vous avez déjoué certains pièges, certaines difficultés liées à votre secteur 

  • Quelles sont vos recettes infaillibles pour résoudre les problèmes

  • Comment aidez-vous vos clients au quotidien

  • Comment avez-vous fait pour obtenir d’excellents résultats dans tel ou tel domaine

  • Quelles sont vos méthodes pour être efficace

  • Comment envisagez-vous l’avenir de votre profession

  • Etc.

Attention
Info warning
Sans jamais oublier, comme on l’a vu, le fait que votre contenu doit avant tout répondre à un besoin de vos lecteurs.

Votre but ultime ? Créer le meilleur article qui n’ait jamais encore été écrit sur le sujet.

Usez et abusez de…

➡️  Des analogies pour expliciter des systèmes ou des idées compliqués. En comparant des concepts complexes avec des exemples plus simples, on peut facilement introduire des sujets “ennuyeux” auprès de publics débutants. 

➡️  Des images, illustrations, infographies, schémas, GIFs, ou vidéos. Tous les types de contenus visuels sont généralement appréciés, et souvent plus parlants que les longs textes rébarbatifs.

➡️  De l’humour. Il peut être intéressant de tenter un ton un peu plus fun, pour faire passer certains sujets vraiment pas rigolos.

Contenu pour le web

Jouez sur les émotions

Essayez de choquer, d’épater, de surprendre, d’intriguer… Par exemple, en abordant une problématique sous un angle un peu hors du commun, ou en proposant un sujet controversé (“5 bonnes raisons d’apprécier la pizza à l’ananas” 🍕).

Générer de l’engagement

Créer de l’engagement, c’est instaurer des échanges.

Un lecteur sera beaucoup plus à l’aise avec un contenu permettant l’interactivité, que face à un texte péremptoire, lui imposant un point de vue sans pouvoir discuter. L’engagement crée de la visibilité et améliore le référencement. Cela génèrera une envie de prolonger le dialogue.

Il n’est pas forcément facile d’entamer cet échange avec le lecteur. Il est utile dans ce but de poser des questions, de lui demander son avis, ou de proposer un sujet incitant au débat.

Comment diffuser / promouvoir mes contenus ?

C’est pratiquement la partie la plus importante dans la production de contenu. En tout cas, celle sur laquelle vous devez passer le plus de temps. 

Vous vous servirez de tous les canaux possibles (référencement, contenus sponsorisés, réseaux sociaux, campagnes emailing, newsletters, relations presse...), et définirez combien de temps et d’argent vous souhaitez investir pour promouvoir votre contenu.

N’oubliez pas le SEO

Vous ne pourrez pas passer à côté et devez optimiser vos contenus pour le SEO, mais cela ne doit pas virer à l’obsession non plus. Vos lecteurs, tout comme Google, apprécieront avant toute chose la qualité de votre contenu.

Il ne s’agit surtout pas, en tout cas, de bourrer vos textes de mots-clés sans queue ni tête. 

→ Disséminez-les, de façon naturelle, en privilégiant les titres (Hn), les débuts de paragraphes et les métadonnées.

→ Travaillez votre maillage interne (liens entre vos pages), de manière cohérente et pertinente.

L'avis d'Emma, content strategist chez Youlovewords
Info stepup
Établissez un document de guidelines SEO à partager avec vos rédacteurs, externes ou internes. Ce référentiel commun doit donner des précisions sur la longueur des titres, la fréquence de répétition des mots clés dans vos contenus, des règles de rédaction pour les balises méta, alt ou encore les URLs vers lesquelles mailler au sein de vos contenus.

En quête de backlinks

Les backlinks sont les liens externes, placés sur d’autres sites, qui amènent sur vos pages. Bien sûr, plus vous en avez, sur des sites de bonne réputation, mieux ce sera pour votre référencement. 

Participez à des conversations sur des forums, d’autres blogs, des groupes Facebook... Postez des commentaires, inscrivez-vous dans des répertoires, participez à des événements en ligne... 

Une méthode pour obtenir des backlinks :

  • Identifiez ceux de vos concurrents, grâce à un outil comme Neilpatel.

  • Contactez les auteurs et proposez-leur un article rédigé par vous-même.

Sur les réseaux sociaux

La publicité traditionnelle porte de moins en moins ses fruits. Elle est petit à petit supplantée par la publicité sur les réseaux sociaux, qui permet un ciblage beaucoup plus poussé et donc des contenus plus personnalisés. 

📢  Facebook vous permettra de cibler vos destinataires par âge et par centre d’intérêt. Ce média social, plutôt orienté famille et divertissement, sera adapté pour partager des photos ou des vidéos, ou pour lancer des challenges. 

📢  Sur YouTube, vous créerez du contenu vidéo, soit sur un mode storytelling, soit pour parler de produits à la caméra.

📢  LinkedIn est une plateforme sociale professionnelle, plutôt BtoB. Vous pourrez y mettre en valeur votre marque, votre expertise, et générer des leads. Sur LinkedIn, vous pourrez segmenter vos cibles, en fonction de leur métier, et secteur d’activité.

📢  Twitter vous permettra d’atteindre, avec des messages de 280 caractères, éventuellement accompagnés de pièces multimédias (images, vidéos, GIFs…), des influenceurs - comme des experts ou des journalistes. C’est la plateforme parfaite pour toucher des publics spécifiques.

📢  Sur Instagram, tout se joue sur le visuel. Si vous avez un métier créatif ou d’image, c’est le média qu’il vous faut.

On différenciera :

👉  Les réseaux sociaux détenus qui sont les propres comptes de l’entreprise sur les plateformes sociales.

Le fait de promouvoir vos contenus de cette façon est particulièrement efficace, pour fédérer une communauté d’abonnés fidèles. Il vous faut en revanche apprendre à bien les connaître, afin de les contenter. Ainsi, vous pourrez parfaire votre image de marque, et attirer du trafic vers vos pages web.

👉  Les réseaux sociaux acquis. Cela est comparable à une sorte de bouche-à-oreille social : il s’agit des partages et des likes générés par vos contenus, de la part d’utilisateurs extérieurs. Ainsi, ils élargissent la portée de diffusion de vos posts gratuitement, simplement en diffusant vos publications auprès de leurs propres contacts.

👉  Les réseaux sociaux payés : il s’agit des contenus sponsorisés sur les plateformes sociales. Vous pouvez segmenter et cibler vos destinataires, de façon très poussée.

Promouvoir son contenu : autres supports

À part le référencement et les réseaux sociaux, il existe d’autres moyens de diffuser son contenu sur internet :

📢  Les campagnes emailing. Ce support est parmi les plus efficaces, mais il nécessite d’avoir une base de données d’emails, ou alors d’un moyen de collecter des adresses électroniques.

📢  L’investissement dans du référencement payant (Google Ads).

📢  Le marketing d’influence : ces pratiques ont le vent en poupe. Il s’agit de rémunérer des influenceurs pour qu’ils fassent la promotion de votre contenu. 

Mesurer, évaluer sa stratégie de contenu

Commencez par lister les outils qui vous serviront à mesurer les performances de vos publications (SemRush ou Google Analytics, par exemple). Puis, créez un calendrier de suivi, afin de surveiller l’évolution de votre stratégie de content marketing.

Ok ! On vient de voir comment optimiser la production de votre contenu, de la toute première étincelle d’idée, jusqu’à l'évaluation de vos résultats, en passant par l’organisation, la rédaction et la diffusion. (Ouf !)

Nous sommes certains que vous allez séduire des foules de lecteurs. Et surtout augmenter vos performances, grâce à une stratégie de content marketing tiré au cordeau !

Ne vous reste plus qu’à tailler votre crayon, à changer la cartouche d’encre de votre stylo-plume, et à noircir des pages à la chaîne ! 🖋️

Frédérique Biau
Une pincée de grammaire, un brin de curiosité, un soupçon de nouvelles technologies, pas mal de rigueur, beaucoup de plaisir, et un peu de fantaisie : c’est ma recette pour partager avec vous, le fruit de mes recherches autour de la création de site !

Dernière mise à jour : 10 novembre 2020

Quoi de neuf ?
Les dernières mises à jour et nouveautés sur notre outil, après un décryptage poussé auprès de nos développeurs.